•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Que faire des allergies saisonnières des enfants en temps de COVID-19?

Comment gérer les nez qui coulent et les yeux qui piquent des enfants? Les parents s'interrogent.

Deux enfants jouant dans un parc sourient à la caméra.

Audrey Mullin, cinq ans, et son frère Leo Mullin, quatre ans, de London, en Ontario, souffrent tous deux d'allergies saisonnières.

Photo : Beth Mullin

Radio-Canada

Avec l'arrivée du printemps et de la saison des allergies, les parents se demandent comment réagir aux symptômes allergiques de leurs enfants.

À l'heure actuelle, les enfants d'âge scolaire ou en garderie qui présentent ne serait-ce qu'un symptôme de COVID-19 doivent s'isoler ou recevoir un test COVID négatif avant de retourner en classe. De plus, tous les membres de la famille doivent s'isoler.

Lorsque le temps s'est réchauffé, que j'ai vu les yeux de mes enfants devenir un peu rouges et que leur nez a commencé à couler, j'ai eu un peu peur de ce que les mois à venir allaient nous réserver, confie Beth Mullin, mère de deux enfants à London, en Ontario.

Sa fille de cinq ans, Audrey, et son fils de quatre ans, Leo, souffrent tous deux d'allergies saisonnières et se réveillent souvent avec le nez congestionné et les yeux qui piquent.

Mme Mullin prévoit traiter les symptômes de ses enfants avec des antihistaminiques, mais si ça ne suffit pas, dit-elle, je suis vraiment perplexe quant à ce que je vais devoir faire.

Réponse du médecin hygiéniste

Mme Mullin ne sait pas si elle devra faire un test COVID chaque fois qu'un de ses enfants aura le nez qui coule ou si elle pourra obtenir une note du médecin de famille des enfants.

Je sais que les médecins hésitent. Je ne pense pas que tous veuillent apposer leur signature sur une note indiquant qu'il ne s'agit pas de la COVID, alors que les choses pourraient changer, explique-t-elle.

Les allergies saisonnières constituent une sorte de zone grise, selon le Dr Chris Mackie, médecin hygiéniste du Bureau de santé publique de Middlesex London. Si un enfant a reçu un diagnostic d'allergies saisonnières, les parents doivent être certains que celles-ci sont la cause des symptômes, précise-t-il.

Vous ne voulez pas que votre enfant souffre de la COVID-19 et que la maladie se propage à d'autres enfants ou à votre famille simplement parce que vous avez décidé de ne pas le faire tester et que vous avez pensé qu'il s'agissait peut-être d'allergies, a-t-il déclaré.

Il en faut peu pour obtenir un test COVID, a-t-il ajouté.

S'il y a une raison quelconque de se faire tester, nous encourageons les gens à le faire.

D’après les informations de Rebecca Zandbergen, de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !