•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mirage, la première équipe professionnelle québécoise de sport électronique

Un athlète de sport électronique est assis devant un écran d'ordinateur lors d'un match.

Les adeptes de sports électroniques n’auront pas à attendre bien longtemps avant de voir à l'œuvre Mirage.

Photo : ESL / Adela Sznajder

Stéphanie Dupuis

Le Québec est connu pour être une plaque tournante dans l’industrie du jeu vidéo. Pourtant, aucune équipe de sport électronique n’avait réussi à intégrer une ligue professionnelle. Cette époque est maintenant révolue : Mirage Sport électronique vient de se joindre à la Ligue nord-américaine de Rainbow Six: Siege, dont la saison s’amorce ce mercredi.

Mirage, qui a vu le jour en 2017 à Montréal, fait honneur à ses racines en se joignant à une ligue consacrée à un jeu conçu par les studios montréalais d'Ubisoft.

L’équipe fera bien plus que représenter la métropole et la province à l’international : elle sera aussi la seule organisation canadienne de la division nord-américaine.

Cette annonce réjouit Carl-Edwin Michel, propriétaire de Mirage depuis 2019 et président-directeur général (PDG) de Northern Arena, une entreprise canadienne spécialisée en sport électronique.

Le fait d’être la première équipe professionnelle de sport électronique au Québec et de représenter le Canada dans la Ligue nord-américaine de Rainbow Six: Siege est une grande fierté pour nous, indique-t-il.

En direct du Nevada

Les adeptes de sport électronique n’auront pas à attendre bien longtemps avant de voir à l'œuvre Mirage, car la saison de la ligue s’amorce ce 24 mars.

Malgré la pandémie de COVID-19, la compétition ne se déroule pas à distance. Une partie de l’équipe s’est d’ailleurs déjà envolée vers Las Vegas au début du mois de mars.

Cinq des joueurs qui portent le dossard noir de l’équipe ont été soumis à une quarantaine de 14 jours et devront rester en bulle tout au long de la saison, qui s’étend sur toute l’année.

Il ne reste plus qu’au joueur vedette de Mirage, le Québécois Alexandre Moranta, alias Quartz, à se rendre sur place, lui qui n’a pas encore obtenu son visa pour les États-Unis.

Il ne sera pas présent pour le début de la saison, indique Carl-Edwin Michel, qui n’est pas inquiet de cette absence. Le PDG de Northern Arena ajoute que le joueur se joindra à ses camarades à la deuxième étape, vers le début du mois de mai.

Objectif : Invitational

En participant à cette saison de Rainbow Six: Siege, Mirage espère se qualifier pour Invitational, une compétition qui regroupe les meilleures équipes des quatre ligues mondiales de Rainbow Six: Siege, soit l’Amérique latine, l’Amérique du Nord, l’Asie-Pacifique et l’Europe.

Pour se qualifier, l’équipe doit dominer au pointage d’abord dans trois étapes en Amérique du Nord.

En parallèle, Northern Arena a d’autres projets pour Montréal : l’entreprise torontoise a annoncé qu’elle s’associait au groupe d’investissement How to find a needle in a haystack pour ouvrir en 2022 un nouveau centre de sport électronique dans la métropole.

Ce centre [...] permettra à nos athlètes d’avoir des installations à la fine pointe de la technologie pour leur permettre d’exceller. Le centre aura un studio de production pour la création de contenu, mais il pourra aussi accueillir les fans pour des événements, indique Carl-Edwin Michel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !