•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La « spiritualité » au cœur de la campagne du seul candidat indépendant du Yukon

Jan Prieditis lors d'un point de presse au Nouveau-Brunswick.

Jan Prieditis est candidat aux élections du Yukon.

Photo : Radio-Canada/Michel Nogue

Stéphanie Rousseau

Le seul candidat qui se présente à titre d’indépendant aux élections yukonnaises du 12 avril mise sur la spiritualité pour se faire élire.

Jan Prieditis a passé sa vie dans le monde du sport, mais c’est maintenant dans une tout autre arène qu’il souhaite se lancer. Celle de la politique.

Une pancarte rouge et noire sur laquelle est écrit en blanc : Votez pour coach Jan.

Une pancarte de campagne de Jan Prieditis.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

L’implication en politique de Jan Prieditis ne date pas d’hier. Au Nouveau-Brunswick, alors qu’il était entraîneur et gérant d’un club de squash, il a amorcé des démarches en 2016 pour y créer un parti fondé sur la spiritualité. M. Prieditis souhaitait alors devenir un coach spirituel pour le Nouveau-Brunswick afin que les gens entrent en contact avec Dieu.

C’est la même mission qui l’anime aujourd’hui. Après avoir déménagé au Yukon il y a quatre ans, il se porte aujourd’hui candidat dans la circonscription de Mountainview détenue par le Parti libéral.

Je veux aider les gens à développer leur potentiel. Un de mes objectifs principaux est d’éveiller les consciences, surtout chez les jeunes.

Une citation de :Jan Prieditis, candidat indépendant
Un homme portant des lunettes et une chemise à carreaux.

Jan Prieditis est le seul candidat indépendant pour les élections du Yukon en 2021.

Photo : Élections Yukon

Sa biographie officielle est peu représentative de ses aspirations spirituelles et mise davantage sur ce qu’il qualifie de valeur centrée sur le respect et la communauté.

Lors des élections de 2016, il n’y avait aussi qu’un seul candidat indépendant. C’est assez régulier d’avoir peu de candidats indépendants au Yukon, mais c’est certainement leur droit de se porter candidat, dit pour sa part Maxwell Harvey, le directeur général des élections du Yukon.

Deux pancartes de campagne une au-dessus de l'autre. La plus grande est bleue et appelle à voter pour Ray Sydney, du Parti du Yukon. La deuxième, beaucoup plus petite est rouge et noire et appelle à voter pour Jan Prieditis.

Jan Prieditis est le seul candidat indépendant à se présenter aux élections du Yukon.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Avec la pandémie, Jan Prieditis dit faire principalement campagne en déposant de l’information aux portes des résidences de la circonscription de Mountainview.

Je ne suis pas très doué pour les médias sociaux, mais j’essaie un peu, dit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !