•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans les Rocheuses, une maison produit plus d'énergie qu'elle n'en consomme

La maison Confluence est une maison sur deux niveau de couleur verte avec un toit entièrement composé de panneaux solaires.

Le nom de la maison, Confluence, symbolise, selon les propriétaires, « le mélange des idées et plans de divers architectes et entrepreneurs » pour la créer.

Photo : Pavel Hájek

Radio-Canada

Son nom : Confluence. Cette maison face aux montagnes dans les contreforts des Rocheuses en Alberta à l'ouest de Cochrane est unique, car elle a été conçue pour produire plus d'énergie qu’elle n’en consomme.

Si les propriétaires, Gerton et Joleen Molenaar, rêvent de cette maison depuis plus de 10 ans, elle vient à peine d'être achevée après trois ans de travaux. L’objectif pour le couple était de construire un logement qui protège la santé de leurs enfants et l’environnement. Gerton Molenaar, scientifique environnemental, a pu se renseigner et lire sur le sujet pour présenter des plans de ce projet.

Le rêve originel a ensuite pris forme grâce à un partenariat entre les propriétaires, l'équipe de Green Building Technologies de l'Institut de technologies du sud de l'Alberta (SAIT), des étudiants, et le constructeur WoodPecker European Timber Framing.

Tracey Chala, chercheuse principale au Green Building Technologies de SAIT, explique que toute l’eau vient de la propriété, que ce soit du ciel, ou de la terre, toute l'énergie aussi grâce aux panneaux solaires sur le toit. L’approvisionnement en matériaux nécessaires a été fait dans un rayon de 500 km et aucun déchet lié à la construction n’a été envoyé à la décharge, mais a été détourné autrement.

Les panneaux solaires qui composent le toit sont visibles depuis l'intérieur de la maison par la fenêtre.

Même si elle est connectée au réseau en cas de besoin, Confluence est conçue pour être autonome et créer sa propre énergie grâce à des panneaux solaires.

Photo : Pavel Hájek

Grâce à toutes ces innovations, la maison de 2238 pieds carrés du couple Molenaar peut relever le défi du Living Building Challenge, une certification d’excellence en termes de construction écologique et durable. Pour l’heure, seules trois maisons au monde peuvent se targuer d’un tel titre dont le processus de certification prend 12 mois.

L’un de nos objectifs était de faire de cette maison si inspirante, une maison abordable, affirme Tracey Chala. Nous voulions nous assurer que ce que nous faisions allait aider le domaine de la construction résidentielle, dans la région ou peut-être au Canada, à avancer vers une transition, comme de petites victoires en matière de constructions écologiques.

Si les projets concurrents comptaient sur des budgets de plusieurs millions de dollars selon elle, la force de ce projet Confluence est qu’il rend son innovation accessible, avec un budget situé entre 500 000 et 1 million de dollars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !