•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle augmentation de la valeur des chalets prévue dans les Prairies en 2021

Deux chaises vides sur une plateforme flottante sur un lac au coucher du soleil.

L'intérêt pour les propriétés récréatives dans les Prairies et ailleurs au Canada est palpable depuis le début de la pandémie.

Photo : iStock

Radio-Canada

L’agence immobilière Royal LePage prévoit une hausse de 9 % des prix des chalets et autres propriétés récréatives dans les Prairies en 2021. L'engouement pour les logements récréatifs s’étend aux roulottes, selon des vendeurs.

Déjà entre 2019 et 2020, en plein cœur de la pandémie, la valeur moyenne des propriétés récréatives a augmenté de plus 20 % dans les Prairies.

La valeur des chalets devrait augmenter en moyenne de 15 % en 2021 au pays, une hausse encore plus importante que celle prévue dans les Prairies.

Sur le long terme, la valeur des propriétés immobilières au Canada augmente d’environ 5 % à 6 %, soit un peu plus que les salaires. Au cours de la pandémie, elles ont fait beaucoup mieux, affirme le président-directeur général de Royal LePage, Phil Soper.

L’explosion de la demande pour ce genre de propriétés tire les prix vers le haut, ajoute-t-il.

Au Manitoba et en Saskatchewan, les agents immobiliers ont parfois vu de quatre à sept offres simultanées sur un même chalet, et parfois une guerre d’enchères entre acquéreurs.

La popularité des roulottes explose

Les roulottes connaissent aussi un grand succès, selon Kevin Betzold, le directeur général de GNR Camping World.

Signe de l'engouement des acheteurs, le stationnement servant de présentoir des roulottes de l’entreprise en compte maintenant. Avant la pandémie, il y en avait 200.

Avec la pandémie, M. Betzold a vu arriver une toute nouvelle clientèle. C’est beau à voir, on voit des jeunes, on voit des personnes plus âgées qui sont intéressées dans tous les différents styles de roulottes, poursuit-il.

Un homme souriant devant une roulotte.

Kevin Betzold, le directeur général de GNR Camping World.

Photo : Radio-Canada / Mohamed-Amin Kehel

Il note que les ventes de tentes-roulottes, qui étaient en baisse au cours des dernières années, ont doublé ou triplé depuis le début de la pandémie.

Ce n'est pas tout le monde qui a un camion pour tirer des roulottes, mais les tentes-roulottes, pas mal de voitures peuvent les tirer, ajoute M. Betzold.

Les constructeurs de roulottes au Canada et aux États-Unis ont du mal à suivre le rythme des ventes. Kevin Betzold espère pouvoir recevoir rapidement des commandes avec l’arrivée de températures plus clémentes.

Avec les informations de Mohamed-Amin Kehel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !