•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La construction de la nouvelle école francophone débute à Kingston

9 personnes qui tiennent des pelles sur un chantier de construction.

De gauche à droite sur la photo : Sylvie Mekoulou, Michel Charron, Jason Dupuis, Marie-Noël St-Cyr, Bryan Paterson, Rachel Laforest, Jean Lord, Amine H. Aïdouni, et Sylvain Morel

Photo : CEPEO/CECCE

Anne-Marie Trickey

L’ouverture de la nouvelle école francophone à Kingston, qui regroupera les écoles secondaires publiques et catholiques francophones de la région, a été repoussée à l'année 2023. Les deux conseils concernés ont confirmé les délais lors d’un lancement virtuel pour souligner le début des travaux de construction.

Plusieurs étaient pourtant heureux de célébrer cette étape du projet, qui est réalisé conjointement par le Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO) et le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE).

Sylvie Tremblay, la directrice de l’éducation du CEPEO, se dit d’ailleurs très heureuse d’avoir franchi cette étape importante. Selon elle, la communauté francophone de Kingston attend ce projet depuis longtemps.

On a bien hâte à 2023 de pouvoir accueillir nos élèves, notre personnel et nos partenaires dans ces installations modernes, souligne-t-elle.

Précédemment, l’ouverture de l’école avait été retardée à la rentrée scolaire en 2022.

C’est sûr qu’à chaque fois qu’on nous a annoncé des retards, on était déçus. Mais avec la situation actuelle, on comprend. On doit faire preuve de résilience.

Une citation de :Sandra Poulin, présidente du conseil de parents de l’école secondaire publique Mille-Îles

Sandra Poulin, la présidente du conseil de parents de l’école secondaire publique Mille-Îles, est déçue des retards supplémentaires, mais elle espère toutefois que les élèves pourront profiter de la nouvelle école en début d’année 2023. On veut que nos élèves puissent bénéficier de la nouvelle école aussitôt qu’elle [sera] prête, même si c’est en cours d’année scolaire, dit-elle.

La mère de trois enfants est surtout heureuse de cette étape concrète dans le processus de la construction de la nouvelle école. Si l’école ouvre en début d’année 2023, ma plus vieille pourra finir son école secondaire dans la nouvelle école. On est très excité, lance-t-elle.

L’immeuble en construction regroupera l’école secondaire catholique Marie-Rivier, l’école secondaire publique Mille-Îles, un centre de garde pour enfants, un centre ON y va et le Centre culturel Frontenac.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !