•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Québec « résiste », mais « n’est pas à l’abri d’une 3e vague »

Les trois hommes sont assis côte à côte, séparés par des plexiglas.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, et le premier ministre, François Legault, en point de presse le 23 mars 2021

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Tout en annonçant certains assouplissements, le premier ministre François Legault a averti mardi que les prochaines semaines seront cruciales si le Québec veut éviter une troisième vague due aux variants.

Le Québec résiste aux variants, résiste à la troisième vague, ce n’est pas le cas partout dans le monde, a souligné le premier ministre, en conférence de presse avec le ministre de la Santé, Christian Dubé, et le directeur national de santé publique, Horacio Arruda.

Il a noté que la Colombie-Britannique, l'Alberta et l'Ontario enregistraient une forte augmentation du nombre de nouveaux cas. L'Ontario a même signalé avoir amorcé une troisième vague la semaine passée, a-t-il rappelé.

Nous, on n’est pas dans une vague puisqu’il n’y a pas d’augmentation du nombre de cas, il y a une stabilisation. Ça va bien, ça veut dire que nos mesures fonctionnent, mais la guerre n’est pas finie. Les prochaines semaines vont être déterminantes.

Les variants sont de plus en plus présents, on est à 30 %. On l’a dit, le mois prochain, ils vont dominer les nouveaux cas.

Une citation de :François Legault, premier ministre du Québec

Au cours des dernières 24 heures, la santé publique a recensé 656 nouveaux cas de COVID-19, dont 162 sont liés à l'un ou l'autre des variants. De plus, on suspecte 3423 autres cas d'être liés à des variants.

On n’est pas dans une troisième vague. On est dans un plateau après la deuxième, a aussi indiqué le Dr Horacio Arruda. Mais on sait que ça va monter. Indépendamment de ce qu’on peut faire, ce n’est pas vrai que le variant ne va pas monter et, comme il est plus transmissible, on va avoir plus de cas.

Allègements pour les élèves et les aînés

Prudent, François Legault a annoncé deux assouplissements pendant son point de presse, évoquant la recherche de l'équilibre, malgré la menace que laissent planer les variants.

D'abord, les élèves de 3e, 4e et 5e secondaire qui habitent en zone rouge pourront retourner à l'école à temps plein à partir du 29 mars. Puis les salles à manger de toutes les résidences pour aînés où plus de 75 % des résidents ont été vaccinés depuis au moins trois semaines pourront rouvrir dès demain.

On prend un certain risque de dire qu’en zone rouge, les élèves de secondaire 3, 4 et 5 vont aller à l’école tous les jours, mais on calcule que c’est un risque qui en vaut la peine, parce qu’il y a un impact sur les apprentissages, sur la socialisation, sur la santé mentale des jeunes, illustre-t-il.

On essaie de trouver un équilibre. [...] N'oublions pas aussi que la vaccination avance.

Cette annonce a piqué au vif la Fédération du personnel de l’enseignement privé (FPEP-CSQ). Le premier ministre se félicite du fait que le Québec a réussi, jusqu’à présent, à résister à une troisième vague, mais avec l’annonce d’aujourd’hui, nous avons l’impression qu’il met en place les éléments pour la provoquer, a affirmé le président, Stéphane Lapointe, dans un communiqué.

Si la FPEP-CSQ se dit d'accord avec le retour en classe, elle l'estime pour l'instant précipité, étant donné que le personnel n'est toujours pas vacciné et que les écoles demeurent le deuxième foyer le plus important de transmission du virus. On compte 2116 cas de COVID-19 dans les écoles présentement [...] et les chiffres sont à la hausse, a indiqué M. Berthiaume.

Recrudescence de cas en région

Trois régions du Québec sont surveillées de près actuellement, car elles connaissent une augmentation du nombre de nouveaux cas de COVID-19. Il s'agit du Saguenay–Lac-Saint-Jean, du Bas-Saint-Laurent et de l'Outaouais.

Pour l'instant, Québec exclut la possibilité d'y envoyer plus de doses de vaccin, estimant que ces territoires ont reçu les doses qui leur reviennent au prorata de leur population. François Legault a plutôt lancé un avertissement aux résidents de ces régions : Réduisez vos contacts le plus possible.

Personne ne veut revivre un confinement.

Une citation de :François Legault, premier ministre du Québec

Si on veut éviter une troisième vague, il faut faire deux choses : suivre les consignes [...] et aller se faire vacciner, a-t-il aussi conseillé.

À ce titre, d'ailleurs, M. Legault a indiqué que d'ici la fin de la journée mardi, 1 million de Québécois devraient avoir reçu une première dose de vaccin.

Le premier ministre se fera lui-même vacciner vendredi à Montréal, événement auquel il a convié les médias. Il s'est dit disposé à recevoir n'importe lequel des vaccins actuellement approuvés par la santé publique.

COVID-19                     : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !