•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La transformation du couvent des Sœurs du Saint-Rosaire mise en veilleuse

La façade extérieure du couvent du Saint-Rosaire à Rimouski.

Cela fait trois ans que les religieuses souhaitent se départir de leur couvent (archives.)

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Faute de financement d'un programme fédéral, l'organisme Serviloge a annoncé devoir « suspendre » son projet de transformation de la maison-mère de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame-du-Saint-Rosaire à Rimouski.

L’organisme indique dans un communiqué que l’Initiative canadienne pour la création rapide de logements (ICRL) n’a plus les fonds nécessaires pour appuyer le projet.

La Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) a donc confirmé le 10 mars dernier à Serviloge qu’elle suspendait la confirmation de nouveaux projets dont fait partie la transformation de la partie est du couvent rimouskois en 84 unités de logements sociaux.

Partenaire de la première heure de Serviloge, l’Office d’habitation Rimouski-Neigette (OHRN) accueille avec déception cette nouvelle, puisqu’avec un taux d’inoccupation des logements qui atteint 0,9 % dans le grand Rimouski, le territoire de la MRC Rimouski-Neigette subit une crise du logement et qu’il faudrait par conséquent agir d’urgence en matière d’habitation, indique-t-on dans un communiqué.

Des fauteuils devant une étagère vitrée qui abrite divers objets

L'intérieur du couvent des Sœurs du Saint-Rosaire

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Seul espoir à l’horizon : le financement pourrait être autorisé par la SCHL dans l’éventualité où le gouvernement fédéral décide de réinvestir des sommes dans l’ICRL.

Entre-temps, le conseil d’administration et les gestionnaires de Serviloge poursuivent tout de même leurs démarches pour trouver de nouvelles avenues de financement permettant la réalisation du projet, ajoute-t-on dans le communiqué.

Serviloge dénonce par ailleurs que le Bas-Saint-Laurent demeure la seule région du Québec à ne pas avoir bénéficié encore de l'ICRL. À titre d’exemple, les régions voisines de la Gaspésie et de Chaudière-Appalaches verront chacune cinq projets se concrétiser, explique-t-on.

Les travaux de conversion d'une partie du couvent des Sœurs du Saint-Rosaire devaient commencer dès le mois de mars et les logements étaient censés être disponibles en novembre prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !