•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Diane Francœur quitte la présidence de la FMSQ

Diane Francœur, présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec

Diane Francœur, présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Dre Diane Francœur cédera la présidence de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) le 25 mars, au terme des trois mandats autorisés, pour un total de sept ans.

Les élections du Conseil d’administration de la FMSQ se tiendront jeudi soir. C’est à ce moment-là que le prochain président prendra les rênes de la Fédération.

La Dre Francœur retournera pour sa part auprès de ses patientes le 12 avril à raison d'une journée par semaine, selon Le Devoir. Elle avait d’ailleurs continué d’exercer sa profession d’obstétricienne-gynécologue au CHU Sainte-Justine, en plus d’être professeure à l’Université de Montréal.

Le 8 mars, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, la FMSQ soulignait que son combat pour la place des femmes marquera assurément l’histoire de la Fédération.

Avec mon équipe, nous avions la volonté d’inciter les femmes médecins à aller plus haut, à franchir les barrières et à briser le plafond de verre, a affirmé Diane Francœur, première femme à occuper le poste de présidente de la FMSQ, en entrevue à l’occasion de cet anniversaire.

Elle a contribué à la création de deux prix reconnaissant des femmes médecins de la province et un événement annuel pour souligner la contribution des femmes à la médecine spécialisée.

Des débuts chaotiques

Son arrivée en poste a été marquée par un bras de fer avec l’ancien président de la FMSQ Gaétan Barrette, alors nouvellement ministre de la Santé et des Services sociaux sur la question de l’étalement de l’augmentation salariale.

En vertu d'un contrat signé en 2006 avec Philippe Couillard, alors ministre de la Santé, les médecins de la province obtiennent des augmentations de 67 % entre 2006 et 2014 pour atteindre des niveaux similaires à leurs homologues des autres provinces.

L’austérité budgétaire des libéraux en 2014, lorsque Philippe Couillard est aux commandes de la province, amène une réévaluation de ce contrat. Gaétan Barrette, devenu ministre de la Santé après avoir représenté la FMSQ lors de la signature de l'entente en 2006, négocie cette modification.

Il réclame un étalement sur une période de 15 ans, alors que la Fédération souhaite qu’il se termine au cours du mandat du gouvernement, en 2018. Ils parviennent à une entente en septembre : gel des salaires en 2014-2015 et une hausse sur sept ans.

Des médecins ont aussi dénoncé cette augmentation de salaire en 2015, la qualifiant « d’indécente ».

Un leadership toxique

En octobre dernier, l'ancien directeur des affaires juridiques et de la négociation de la Fédération Sylvain Bellavance a poursuivi son ex-employeur, affirmant avoir été victime de comportements « abusifs » par Diane Francoeur.

Une précédente version de ce texte n’attribuait pas clairement à Sylvain Bellavance les allégations qu’il a portées contre Diane Francoeur. Par souci d'exactitude et pour dissiper toute confusion, nous avons reformulé le passage en question.

Il affirmait avoir été congédié de façon abrupte et sans compensation, après être tombé en arrêt de travail pour des raisons de santé. La poursuite de M. Bellavance soulevait le fait que la présidente de la FMSQ aurait instauré progressivement un contexte de leadership toxique de 2015 à 2017, qui a donné lieu à un climat de travail malsain et portant atteinte à la dignité et à l'honneur du demandeur.

Au début du mandat de Mme Francœur, la FMSQ comptait 55 membres du personnel. Le jour du dépôt de la poursuite, moins de 30 % de ces employés étaient toujours en poste, selon la poursuite.

Une fin de mandat marquée par la pandémie

Le 15 avril 2020, un mois après le début officiel de la pandémie, le premier ministre François Legault réitère son appel aux médecins omnipraticiens et, surtout, à leurs collègues spécialistes à aller prêter main-forte dans les CHSLD, où la pandémie de COVID-19 fait des ravages. Ce qu’ils ont fait.

J’ai personnellement dit oui trois fois à votre ministre de la Santé, a immédiatement écrit Diane Francœur sur Twitter. Encore une fois, il y a une heure. Nous serons là où il le faut. Je suis surprise de vos propos.

Piquée au vif, elle a d'ailleurs invité les médias à prendre une caméra et à la suivre le lendemain dans un CHSLD, pour témoigner de ses efforts.

Alors ministre de la Santé, Danielle McCann a confirmé que des ententes ont été signées avec les fédérations de médecins pour une rémunération de 844 $ pour un bloc de 4 heures, soulevant un malaise dans la population.

La présidente de la FMSQ a d’ailleurs souvent critiqué le gouvernement Legault dans sa gestion de la pandémie, notamment en ce qui a trait au délestage et au manque de masques dans les hôpitaux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !