•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

150 000 foyers du Québec de plus branchés à Internet haute vitesse d’ici l’automne 2022

Les deux politiciens discutent avec leurs masques.

François Legault et Justin Trudeau lors d'un second point de presse conjoint en deux semaine.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Un nouveau programme fédéral-provincial de 826 millions de dollars prévoit le branchement de 150 000 foyers du Québec à Internet haute vitesse d’ici septembre 2022.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et le premier ministre du Québec, François Legault, en ont fait l’annonce conjointement à Trois-Rivières.

Les deux gouvernements vont participer à parts égales à cette initiative baptisée Opération haute vitesse Canada-Québec, lancée de concert avec les fournisseurs de service Internet Vidéotron, Cogeco, Bell, Xplornet, Sogetel et TELUS.

Au cours de la dernière année, beaucoup de gens ont travaillé de la maison, suivi des cours à partir de leur table de cuisine, magasiné en ligne et accédé aux services du gouvernement à distance, a souligné le premier ministre du Canada, Justin Trudeau. Il est donc plus important que jamais que tous aient accès à l’Internet haute vitesse.

Le branchement des 150 000 foyers annoncé aujourd’hui s’ajoute à celui de 66 000 foyers additionnels couverts par d’autres programmes des gouvernements du Canada et du Québec.

Il resterait donc 36 000 foyers à brancher à l’automne 2022, ce qui représente environ 1 % des foyers de la province.

Selon le gouvernement du Québec, ces foyers qui resteront à desservir sont situés dans des emplacements particulièrement difficiles d’accès et dans des régions très peu densément peuplées.

Des solutions technologiques sont à l’étude, indique le gouvernement, qui doit annoncer ultérieurement sa stratégie pour joindre ces foyers d’ici 2022.

Nous amorçons une grande accélération du branchement partout au Québec. C’est un pas de géant pour remplir notre engagement à brancher tous les Québécois d’ici l’automne 2022.

Une citation de :François Legault, premier ministre du Québec
Le premier ministre du Québec, souriant devant le micro.

François Legault s’est engagé à plusieurs reprises depuis 2018 à brancher tous les foyers québécois à Internet haute vitesse d’ici septembre 2022.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le premier ministre du Québec, François Legault, s’est engagé à plusieurs reprises depuis 2018 à brancher tous les foyers québécois à Internet haute vitesse d’ici septembre 2022.

Le gouvernement fédéral s’est pour sa part engagé à ce que 98 % des Canadiens aient accès à Internet haute vitesse d’ici 2026, l’objectif étant d’atteindre l’ensemble de la population d’ici 2030.

En date de mars 2021, 250 000 foyers du Québec n’avaient toujours pas accès à Internet haute vitesse.

Des pénalités prévues pour les fournisseurs fautifs

La nouvelle initiative d’accès à Internet haute vitesse annoncée par Ottawa et Québec prévoit par ailleurs des pénalités pour les fournisseurs de services Internet qui ne respecteraient pas leurs engagements contractuels.

Ces pénalités pourraient aller jusqu’à 10 % de la valeur de leur contrat.

Par le passé, des difficultés ont été soulevées avec certains programmes de branchement qui n’ont pas toujours donné les résultats escomptés.

Une avancée considérable, selon la FQM

La Fédération québécoise des municipalités (FQM) a accueilli favorablement le programme commun annoncé par Ottawa et Québec.

Elle considère l’annonce comme une avancée considérable qui reflète l’urgence de brancher tous les foyers québécois à Internet haut débit.

Le président de la FQM, Jacques Demers, souligne que les premiers ministres Justin Trudeau et François Legault passent aujourd’hui de la parole aux actes pour résoudre ce dossier essentiel pour le développement de nos communautés.

Dans la dernière année, le passage au télétravail obligatoire et à l’école en ligne ont particulièrement posé problème aux résidents de communautés mal desservies par Internet haute vitesse.

Avec les informations de Sébastien Bovet et Hugo Lavallée

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !