•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Télétravail et PCU : ce qu’il faut savoir pour sa déclaration de revenus

Une femme remplit une déclaration de revenus.

Le télétravail donne droit à une déduction fiscale, et la PCU est un revenu imposable.

Photo : iStock

Radio-Canada

Les gens qui ont travaillé de leur domicile et/ou qui ont touché la Prestation canadienne d’urgence (PCU) en 2020 doivent inclure ces renseignements dans leur déclaration de revenus, explique un expert.

Une mesure exceptionnelle permet aux gens qui ont fait du télétravail en raison de la pandémie de COVID-19 de réclamer une déduction fiscale, souligne le comptable Yves Gagnon, chef de la direction chez Allen, Paquet & Arseneau LLP de Campbellton.

Disons qu’on peut déduire 2 $ par jour pour les jours où on est resté à la maison pour le télétravail. On doit avoir été au moins 50 % de notre temps pour une période de 30 jours. Puis, avec cette mesure-là, on est en mesure de déduire 2 $ par jour en rapport avec le nombre de jours qu’on a été à la maison, explique Yves Gagnon.

La déduction maximale est de 400 $ et les contribuables n'ont pas à conserver de documents pour la justifier.

On doit maintenir un registre du nombre de jours qu’on a été à la maison, et c’est tout. Donc, aucune pièce justificative n’est requise, aucune preuve officielle de la part de l’employeur, indique M. Gagnon.

Les gens qui ont touché la PCU en 2020 ne doivent pas oublier qu’il s’agit de revenus imposables, souligne-t-il. L’Agence du revenu du Canada a d’ailleurs envoyé des formulaires T4A à ces personnes.

À ce moment-là, lorsqu’on va déclarer notre revenu pour l’année, ces montants-là font partie intégrante de notre revenu imposable. Les particularités, c’est que si ça nous a portés à avoir des soldes dus, à ce moment-là, il y a quelques mesures qui permettent de différer le paiement dû au 30 avril 2022 si on [remplit] certaines conditions, dont avoir un revenu imposable en bas de 75 000 $, précise Yves Gagnon.

Le gouvernement fédéral avait accordé une prolongation l’an dernier aux particuliers pour produire leur déclaration de revenus, à cause de la pandémie de COVID-19, mais cette année la date limite est à nouveau le 30 avril.

Avec les renseignements du Téléjournal Acadie

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !