•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des arbres abattus près du lieu de l'accident des Broncos de Humboldt

Vue aérienne de la collision entre un semi-remorque et l'autocar de l'équipe de hockey junior des Broncos de Humboldt..

Vue aérienne de la collision entre un semi-remorque et l'autocar de l'équipe de hockey junior des Broncos de Humboldt qui est survenu le 6 avril dernier, au sud de Nipawin, en Saskatchewan.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Radio-Canada

Près de trois ans après la collision tragique entre un semi-remorque et l’autocar de l'équipe de hockey des Broncos de Humboldt en Saskatchewan, la province a appliqué une des recommandations des experts en coupant des arbres près du lieu du drame.

Les arbres ont été coupés, fin février, à l'intersection d’Armley, près de Tisdale. Selon le porte-parole du ministère des Routes et des Infrastructures de la Saskatchewan, Doug Wakabayashi, les délais avant l’exécution du travail d'abattage sont normaux.

Cela semble long, mais lorsqu'on travaille sur l'amélioration des routes, chemins, autoroutes, ce sont des délais normaux, explique M. Wakabayashi.

Une route avec des arbres.

Une partie des arbres situés sur un terrain privé ont été enlevés en 2019, mais la province dit continuer de travailler avec le propriétaire pour en retirer davantage d'ici la fin de l'année.

Photo : Radio-Canada / Trevor Bothorel

Si la présence d’arbres n’est pas la cause de l’accident des Broncos, la firme d’ingénierie recrutée par le gouvernement à la suite de l’accident des Broncos a souligné 13 recommandations, dont celle de couper les arbres. Le rapport préconise également l’alignement des poteaux électriques.

12 des 13 recommandations avaient été suivies et les travaux achevés, souligne M. Wakabayashi.

Des arbres situés sur les terres du gouvernement ont été abattus en octobre 2018, et il restait ceux situés sur des terrains privés. La firme avait alors recommandé au gouvernement de négocier avec le propriétaire du terrain.

Après des discussions par l'entremise d'un tiers, les parties ont convenu d'abattre les arbres contre une compensation financière.

Ryan Straschnitzki, un survivant de l'accident des Broncos, estime que les délais sont un peu longs, mais il croit que chaque petit changement compte.

Couper les arbres est un bon choix, ce sera plus sécuritaire pour tout le monde et cela pourra sauver des vies.

À la suite de l'accident, le gouvernement a eu le mandat de réévaluer les intersections susceptibles d'être dangereuses dans la province. Près de 3000 ont été évaluées.

Plusieurs intersections ont été jugées dangereuses, pas nécessairement à cause des arbres, mais aussi en raison des buissons, clôtures et équipement de ferme stationné, et autres, éclaire Doug Wakabayashi

En 2019, le gouvernement saskatchewanais s'est engagé à verser 100 millions de dollars sur 5 ans afin d'accroître la sécurité routière partout en province. Près de 54 millions ont été dépensés au cours des deux premières années.

Avec les informations de Geneviève Patterson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !