•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trisomie 21 : un joueur des Olympiques de Gatineau « designer de mode » pour la cause

L'attaquant a créé les vêtements UP’N DOWN

Mikael Martel pose avec Ely, un jeune homme qui vit avec la trisomie 21.

Mikael Martel a été inspiré par sa rencontre avec Ely, un jeune homme de 15 ans.

Photo : Facebook/Mikael Martel

Pour souligner la journée mondiale de la trisomie 21, Mikael Martel a lancé une initiative afin d’amasser des fonds en lien avec cette cause. Le joueur des Olympiques de Gatineau a établi une ligne de vêtements inspirée par sa relation d’amitié avec Ely, un jeune homme qui vit avec cette différence.

Le lien s’est créé alors que l’attaquant devait effectuer 25 heures de bénévolat dans le cadre de son programme de Techniques policières, alors qu’il portait les couleurs de l’Océanic de Rimouski.

La première fois que je l’ai rencontré, il jouait au hockey-balle. C’est là que j’ai vraiment pris conscience que ces gens-là ne sont pas si différents qu’on peut le penser. Ce n’est pas une maladie mentale, c’est un problème génétique et c’est quelque chose que les gens devraient connaître un peu plus, a expliqué le Gatinois.

Ils ont une façon de penser, d’agir et une mémoire remarquable pour les choses qu’ils aiment. Si tout le monde pouvait avoir 70 % de leur bonheur, le monde serait totalement différent.

Une citation de :Mikael Martel, attaquant des Olympiques de Gatineau

La relation se poursuit toujours, même si le jeune homme de 19 ans a depuis été échangé aux Olympiques et que les heures requises de bénévolat sont terminées depuis longtemps. Martel essaie de communiquer avec Ely hebdomadairement pour des appels FaceTime.

Il est toujours de bonne humeur, il est content de me voir. C’est plaisant de sentir qu’on fait une différence dans la vie à quelqu’un, a raconté le joueur, qui a récolté une mention d’assistance dimanche dans la victoire de 6-2 des Olympiques sur les Voltigeurs de Drummondville.

Un pile de chandails pliés qui montre le logo de UP'N DOWN.

Les vêtements UP'N DOWN ont été inspirés par les gens qui vivent avec la trisomie 21.

Photo : Facebook/Mikael Martel

Des vêtements inspirés

Martel a lancé la marque de vêtements UP’N DOWN afin d’amasser des fonds aux profits du Regroupement pour la Trisomie 21 (RT21).

Dans la publication Facebook qui a annoncé son initiative, le porte-couleur des Olympiques écrit que cette compagnie a été créée afin de faire un pas de plus vers l’inclusion des personnes ayant la trisomie 21 dans nos vies et de sensibiliser les gens à ce même propos.

Le nom fait référence au Syndrome de Down et le logo inclut les trois chevrons qui symbolisent les trois chromosomes à l’origine de la trisomie 21.

Les gens qui vont porter ces vêtements vont pouvoir le faire fièrement en représentant le logo de la trisomie 21, a indiqué celui qui ne revendique pas pour autant l’étiquette de designer de mode.

Il espère seulement contribuer à l’inclusion des gens qui vivent avec la trisomie 21, pour qu’ils subissent moins de jugement. C’est le fun de sentir qu’on fait quelque chose pour aider ça, a conclu Martel, qui promet de remettre entre 2 et 5 $ au RT21 pour chaque item vendu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !