•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

BILLET | « J’ai vu des aurores boréales »

Une route avec au-dessus des aurores boréales dans un ciel étoilé.

Dans la nuit du 19 au 20 mars, les aurores boréales sont apparues au nord de Gimli, au Manitoba

Photo : Radio-Canada / Mohamed-Amin Kehel

Pour la première fois de ma vie, j’ai vu des aurores boréales. Et en commençant ce texte, je me demande si je ne suis pas ridicule.

Est-ce que voir des aurores boréales au Manitoba, ce n’est pas comme voir la tour Eiffel à Paris? Une attraction pour les touristes, mais dont les locaux se soucient peu? Finalement, je me lance et pour paraphraser France Gall, c’est peut-être un détail pour certains d’entre vous, mais pour moi, le Manitobain d’adoption, le parachuté au centre du Canada, ça veut quand même dire beaucoup.

Un décor sombre au bord d'une route avec des aurores boréales dans le ciel.

Après une heure de route vers le nord, le spectacle des aurores s'est enclenché. Un ciel étoilé, une vue dégagée, une lune basse, tous les ingrédients étaient réunis.

Photo : Radio-Canada / Mohamed-Amin Kehel

J’ai vu des aurores boréales et cela signifie d’abord que, un an et demi après mon arrivée dans les Prairies, j’ai pu dompter, un peu, l’environnement qui m’entoure. Certes, il me reste encore à faire le deuil des montagnes et des dénivelés auprès desquels j’ai grandi dans mon pays de naissance. Mais les longues routes et les champs qui s’étendent à perte de vue à gauche, à droite, devant et derrière ne me font plus peur.

Une aurore boréale au dessus d'une maison au loin.

Au-dessus des habitations, les aurores virevoltent dans le ciel manitobain.

Photo : Radio-Canada / Mohamed-Amin Kehel

J’ai vu des aurores boréales et c’est aussi l’achèvement d’un rêve d’enfant. Un rêve que je situais en Suède, en Finlande, mais pas au Manitoba. Ça aussi, ça illustre les hasards de nos parcours parfois tortueux, mais qui nous réservent leurs lots de surprises. Cette nuit-là, au nord de Gimli, parti sur un coup de tête au volant de ma petite voiture, je me souviens m’être fait cette réflexion maladroite que je vous transcris telle quelle : Le Manitoba, frère, il y a 2 ans t’aurais jamais pensé être là. Et là t’es devant des aurores boréales, tout seul…

Des aurores boréales au-dessus des arbres avec le croissant de lune visible au milieu des arbres.

Le croissant de lune est très bas cette nuit-là, laissant aux aurores boréales tout le ciel étoilé.

Photo : Radio-Canada / Mohamed-Amin Kehel

J’ai vu des aurores boréales et au milieu de ce phénomène je me suis senti tellement… petit. Minuscule même, au milieu des étoiles qui nous toisent du haut de leurs milliards d’années et de ces lueurs vertes violacées dansant au milieu des astres.

Un ciel étoilé avec des aurores boréales.

Le ciel manitobain s'est zébré de vert et de violet aux alentours de 1 h du matin entre le 19 et le 20 mars.

Photo : Radio-Canada / Mohamed-Amin Kehel

J’ai vu des aurores boréales et je sais que tout ceci a une explication rationnelle, sur laquelle je ne m’attarderai pas aujourd’hui. Je n’ai ni la connaissance scientifique pour cela, ni la documentation encyclopédique de votre moteur de recherche préféré.

Photo prise sur le bord de la route avec des aurores boréales dans le ciel et une voiture stationnée sur le côté de la route devant.

Plusieurs voitures se sont rangées sur le côté de la route pour observer les aurores boréales au nord de Gimli, au Manitoba.

Photo : Radio-Canada / Mohamed-Amin Kehel

J'ai vu des aurores boréales et au fond de moi, à ce moment-là devant ce spectacle, ces lumières célestes étaient des âmes heureuses descendues un temps pour nous réapprendre à danser, à vivre, en cette année où la vie semble s’être si subitement arrêtée. Alors, dansez, vivez, riez. Peut-être qu’un jour vous et moi nous nous retrouverons dans ce ballet, pour une valse éternelle et enjouée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !