•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des manifestants demandent au SPVQ d'admettre le profilage racial

Des manifestants prennent la rue contre le racisme, à Québec

La marche se déroule dans le cadre de la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale.

Photo : Radio-Canada / Camille Carpentier

Environ 250 manifestants rassemblés à Québec, dimanche, ont demandé au Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) d'admettre la pratique du profilage racial et la reconnaissance, par le gouvernement du Québec, de l'existence du racisme systémique.

Le rassemblement a pris naissance dans le stationnement du stade Canac. Il s'agit d'une initiative de la Coordination des actions contre le racisme, dans le cadre de la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale.

Cette année, l'organisme demande précisément au gouvernement du Québec de reconnaître l'existence du racisme systémique.

Elle demande aussi une plus grande implication de la Ville de Québec dans la lutte contre le racisme, dont la reconnaissance, par la police, du recours au profilage racial. Au niveau du profilage racial, on veut d'abord une admission de la problématique, a lancé Maxim Fortin, de la Ligue des droits et libertés, section Québec, qui a participé au rassemblement.

On veut qu'il y ait des données statistiques qui soient produites sur l'origine ethnique des interpellations et qu'il y ait des études produites sur la problématique du profilage racial, réclame M.Fortin.

Maxim Fortin

Maxim Fortin

Photo : Radio-Canada

Crimes haineux

Les manifestants souhaitent aussi une meilleure collaboration des policiers au sujet de crimes haineux. Les échos qu'on a sur le terrain, c'est que les plaintes ne sont pas vraiment prises au sérieux et qu'il y a carrément de la négligence, croit M. Fortin. On veut que des engagements concrets et clairs soient pris pour mettre fin à la problématique.

Rappelons que dans les 35 plus grandes villes canadiennes, Québec se hisse parmi celles qui signalent le plus de crimes haineux par 100 000 habitants. Dans la province, seule Gatineau la devance à ce chapitre.

Initiative

La Ville de Québec répond qu'elle a entrepris plusieurs initiatives pour améliorer le vivre ensemble, dont la reconnaissance du racisme systémique. Elle a embauché en octobre une experte-conseil en diversité, équité et inclusion au sein de la Ville.

L'experte, Irena Harris, doit mettre en place une politique de diversité, équité et inclusion en collaboration avec les services municipaux de la Ville de Québec.

La Ville a également annoncé récemment des investissements dans les activités culturelles autochtones, dont un support financier au festival Kwé.

Hausse du racisme envers les Asiatiques

Une marche similaire s'est également tenue à Montréal, à laquelle a participé le ministre responsable de la lutte contre le racisme, Benoit Charette.

Il a partagé son inquiétude vis-à-vis de l'augmentation du racisme envers la communauté asiatique. C'est important de rappeler qu'il faut lutter contre toutes les formes de racisme, contre toutes ces formes d'intolérance, a-t-il dit.

Avec les informations de Camille Carpentier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !