•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un programme fédéral pour des logements abordables aux Autochtones bien accueilli à Toronto

Des tentes installées dans un parc de Toronto

Selon l'enquête la plus récente menée à Toronto, les Autochtones représentaient 16 % de la population des sans-abri de la ville.

Photo : Radio-Canada / Paul Smith/CBC News

Radio-Canada

Des centaines de nouveaux logements abordables devraient voir le jour à Toronto cette année, dont une proportion importante sera destinée aux Autochtones.

Le gouvernement fédéral a annoncé vendredi les résultats de son initiative de logement rapide, un programme d'un milliard de dollars visant à construire rapidement de nouveaux logements abordables en réponse à la pandémie de COVID-19.

Le gouvernement libéral affirme que le programme est maintenant sur la bonne voie pour créer 4700 nouveaux logements abordables à l'échelle nationale en 2021, ce qui dépasse l'objectif de 3000 lorsque le programme a été annoncé pour la première fois en octobre dernier. Les logements sont construits par le biais de diverses méthodes rapides, comme la construction de logements modulaires ou la réaffectation de propriétés existantes.

40 % des nouveaux logements seront destinés aux Autochtones, bien que ce chiffre tombe à 20 % à Toronto. Les Autochtones représentent un nombre disproportionné de sans-abri à Toronto.

Nous constatons que l'itinérance prend des proportions de crise, a déclaré Steve Teekens, le directeur exécutif de Na-Me-Res, qui gère un refuge et offre des services de logement pour les hommes autochtones.

Le portrait d'un homme à son bureauAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Steve Teekens, est le directeur exécutif de Na Me Res.

Photo : Radio-Canada / Rhiannon Johnson/CBC News

Selon M. Teekens, le programme de logement rapide est une évolution positive. Il ajoute cependant qu’une stratégie globale de logement autochtone est nécessaire.

Selon les organisations autochtones de Toronto, la pandémie n'a fait qu'exacerber la crise du logement et de l'itinérance que connaissent depuis longtemps les Autochtones de la ville.

L'enquête la plus récente de la Ville sur les sans-abri a révélé que les Autochtones représentent 16 % de cette population à Toronto. Ils représentent aussi 38 % des personnes qui dorment à la belle étoile dans la ville. Pourtant, les Autochtones représentent entre 1 et 2,5 % de sa population totale.

En raison du manque de logements abordables, de nombreuses personnes se retrouvent sans abri, essayant d'entrer dans des refuges ou dormant à l'extérieur dans des campements, a expliqué M. Teekens.

Ahmed Hussen, le député responsable de la Société canadienne d'hypothèques et de logement, a décrit l'engagement de vendredi envers les communautés autochtones comme un résultat qui a dépassé nos plus grandes attentes.

Le secrétaire parlementaire de M. Hussen, le député Adam Vaughan, était encore plus optimiste quant à l'importance du programme. La fin de l'itinérance est maintenant à portée de main, a déclaré Vaughan lors d'une conférence de presse vendredi.

Toronto va créer au moins 540 nouveaux logements

La Municipalité a déjà confirmé la construction de 540 logements abordables grâce aux 203 millions de dollars qu'il recevra dans le cadre du programme. De plus, 20 % de ces logements seront réservés aux femmes.

On s'attend également à ce que d'autres logements soient construits et gérés par des groupes communautaires locaux, mais les détails de ces projets ne seront pas annoncés avant la fin du mois de mars.

Wigwamen, un organisme de logement sans but lucratif qui dessert les communautés autochtones de Toronto, fait partie des groupes en lice pour obtenir des fonds afin d'ouvrir des logements supplémentaires.

Ils ont clairement compris l'importance de fournir des logements abordables à la communauté autochtone , a déclaré Angus Palmer, directeur général de Wigwamen.

Le groupe a déposé une demande pour construire un établissement de 62 logements et un autre plus petit de 12 logements dans le cadre du programme.

Wigwamen gère déjà environ 850 logements abordables pour les Autochtones. M. Palmer a déclaré que la liste d'attente pour ces logements est à peu près la même et que la demande de logements abordables a augmenté pendant la pandémie.

La conseillère Ana Bailao, déléguée au logement à Toronto, a déclaré qu'elle espérait voir des groupes dirigés par des Autochtones participer à la prochaine étape du programme.

Les partenariats sont essentiels, en particulier dans les communautés autochtones, pour travailler avec ceux qui connaissent la communauté, qui en sont issus , a déclaré Mme Bailao.

Cependant, M. Teekens estime que ce dont on a le plus besoin, c'est d'une stratégie nationale en matière de logement autochtone, ce qui, selon lui, n'a toujours pas été fait.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !