•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des centaines de personnes défilent au Québec pour dénoncer le racisme

Des manifestants portent des pancartes.

Des centaines de manifestants ont notamment répondu à l'appel des Progressive Chinese of Quebec et du Groupe d'entraide contre le racisme envers les asiatiques au Québec pour dénoncer le racisme anti-asiatique.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

Des marches sont organisées partout dans le monde dimanche pour souligner la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale. À Montréal, la marche est spécialement organisée en soutien envers la communauté asiatique, quelques jours après des fusillades dans des salons de massage à Atlanta, aux États-Unis, qui ont fait huit morts, dont six femmes d'origine asiatique.

Bien que les enquêteurs n'aient pas encore établi s'il s'agissait d'un crime haineux, des membres de la classe politique et des avocats des droits de la personne ont fait valoir que les meurtres d'Atlanta devaient être motivés, au moins en partie, par la montée des actes racistes à l'endroit des Asiatiques depuis le début de la pandémie.

Il y a eu une recrudescence d'actes d'intolérance et de racisme contre les membres de la communauté asiatique, affirme le ministre responsable de la lutte contre le racisme, Benoit Charette, en entrevue pendant la marche. C'est important de rappeler qu'il faut lutter contre toutes les formes de racisme, contre toutes ces formes d'intolérance.

Le porte-parole de Québec solidaire en matière d'immigration, de diversité et d’inclusion, Andrés Fontecilla, s’est également dit très inquiet de cette hausse des actes racistes envers les membres de la communauté asiatique. Il a également appelé à dénoncer ces situations afin d'assurer la dignité de toutes les personnes vivant au Québec, et ce, peu importe leurs origines.

Les manifestants s'étaient donné rendez-vous au square Cabot, dans le centre-ville de Montréal, à 13 h, avant de se rendre au parc Sun Yat-Sen, dans le quartier chinois, où une cérémonie était organisée à 15 h 30 en mémoire des femmes décédées à Atlanta.

Une femme parmi la foule tient une énorme pancarte qui dénonce le racisme.

Des centaines de manifestants ont marché dans les rues de Montréal pour dénoncer le racisme dimanche.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Vulnérabilité des travailleuses du sexe asiatiques

Stella, l'organisme de soutien aux travailleuses du sexe à l’origine de la cérémonie, veut que cet événement permette d'attirer l'attention sur les façons dont les travailleuses du sexe asiatiques sont la cible de répression étatique tout en étant sous-protégées.

C’était important qu'on soit ensemble et solidaire pour être en deuil en tant que communauté qui est marginalisée, souligne la directrice de l'organisme Stella, Sandra Wesley, en référence aux événements tragiques d'Atlanta.

On veut montrer aux gens que cette violence est réelle et qu'elle existe aussi à Montréal. La criminalisation et les stigmatisations autour des travailleuses du sexe, ça se passe à différentes échelles.

Une citation de :Sandra Wesley, directrice de Stella

Mme Wesley mentionne notamment le statut précaire des travailleuses du sexe immigrantes asiatiques, qui s'est un peu plus détérioré ces derniers mois en raison de la pandémie. Elle évoque le manque d'accès aux aides, la perte de revenus et la recrudescence des actes haineux. Se retrouvant dans une situation de grande vulnérabilité, ces femmes sont plus à risque d'être la cible de violences, d'expulsions ou de se retrouver démunies.

La directrice voit donc d'un très mauvais œil la participation de certains élus à cette marche, notamment en raison de la non-reconnaissance du « racisme systémique » au Québec par le gouvernement Legault, mais aussi parce que l'objectif de ces politiciens est d'éradiquer les travailleuses du sexe au Canada.

C'est très insultant de voir ces élus qui viennent dans des moments de tragédie pour prendre du capital politique et essayer d’être visibles. S'ils viennent sans actions concrètes et ne souhaitent pas mettre fin à leurs politiques, ce sont des propos vides et dénués de sens.

Une citation de :Sandra Wesley, directrice de Stella

Marche contre le racisme et pour l’égalité

Une marche organisée par la Coordination des actions contre le racisme a aussi eu lieu à Québec à 13 h. Nous marcherons dans les rues du centre-ville de Québec contre le racisme et pour l’égalité de tous et toutes, avait annoncé l'organisme par communiqué.

Cette année, nous demandons de manière plus spécifique au gouvernement de François Legault de reconnaître le caractère systémique du racisme au Québec, au Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) de reconnaître l’existence du profilage racial et de s’engager à y mettre un terme, et, à la Ville de Québec, de s’engager à lutter plus énergiquement et plus efficacement contre les crimes haineux.

Samedi à Atlanta, en Géorgie, des centaines de personnes se sont rassemblées devant le Capitole en soutien à la communauté asiatique américaine. Les sénateurs démocrates récemment élus Raphael Warnock et Jon Ossof ont participé à un moment de silence en hommage aux victimes.

Avec les informations de Maryanne Dupuis et Marie-Isabelle Rochon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !