•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Le logo du réseau social Twitter apparaît sur un écran de téléphone cellulaire.

En 15 ans, Twitter est devenu un acteur incontournable des réseaux sociaux, non sans quelques polémiques.

Photo : AFP / ALASTAIR PIKE

Agence France-Presse

« Je crée mon compte Twttr » : il y a 15 ans, par ce message un peu banal, Jack Dorsey, le patron de Twitter, publiait le premier gazoullis du réseau social.

Ce court texte, rédigé le 21 mars 2006, signait les débuts de la plateforme utilisée quotidiennement par plus de 190 millions d'internautes, prisée des têtes dirigeantes politiques et économiques ainsi que des journalistes.

En 15 ans, Twitter est devenu un acteur incontournable des réseaux sociaux, non sans quelques polémiques.

Twitter a 15 ans

Dernière en date, le réseau a créé la surprise en janvier en supprimant le compte aux 88 millions de personnes abonnées de Donald Trump, principal outil de communication du président américain, pour incitations répétées à la violence, après l'invasion du Capitole par des adeptes du milliardaire républicain.

L'exclusion du chef d'État avait été tant saluée que dénoncée, signe de l'équilibre complexe entre neutralité, défense de la liberté d'expression et modération avec lequel ces plateformes doivent composer.

Jack Dorsey avait défendu sa décision, mais admis qu'elle constituait un échec et qu'elle représentait un précédent dangereux.

Début mars, le patron du réseau social, établi à San Francisco, avait annoncé la mise en vente de son tout premier tweet, au moyen d'un lien vers le site Valuables, où les internautes peuvent faire une offre.

Acheter un tweet signifie acquérir un certificat numérique du tweet, unique parce qu'il a été signé et vérifié par le créateur, explique le site de ventes aux enchères de gazouillis.

Quelque 2,5 millions de dollars américains étaient proposés pour ce message, dimanche.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !