•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canadien Pacifique achète la Kansas City Southern pour 36 milliards de dollars

Un train dans la neige.

Un train du Canadien Pacifique se dirige vers le Lac Louise, en Alberta, le 27 novembre 2019.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada

Le Canadien Pacifique achète la Kansas City Southern pour 36 milliards de dollars (29 milliards USD), créant ainsi le premier réseau Canada, États-Unis et Mexique.

Les chemins de fer se rejoindront à Kansas City, dans le Missouri, au cœur des États-Unis, selon le communiqué. Les clients pourront ainsi utiliser un réseau unique de transport entre les points de service du Canadien Pacifique au Canada, dans le Midwest américain et dans le nord-est des États-Unis, et ceux du réseau de la Kansas City Southern, dans le centre-sud des États-Unis et au Mexique.

Les actionnaires de Kansas City Southern (KCS) recevront 0,489 action de Canadien Pacifique et 90 dollars américains en espèces pour chaque action ordinaire de KCS détenue, ont indiqué les sociétés dans un communiqué conjoint.

L'accord, qui a une valeur d'entreprise de 29 milliards de dollars américains, dette comprise, valorise Kansas City Southern à 275 dollars américains par action, ce qui représente une prime de 23 % par rapport au cours de clôture de vendredi, à 224,16 dollars américains.

Cette transaction sera transformatrice pour l'Amérique du Nord, qui va entraîner des impacts positifs importants pour nos employés, nos clients, nos communautés et nos actionnaires respectifs, a déclaré Keith Creel, chef de la direction du Canadien Pacifique par voie de communiqué.

Elle permettra aussi d'intégrer les chaînes d'approvisionnement du continent, une priorité qui s'impose depuis la signature de l'accord de libre-échange entre les trois pays.

La nouvelle société issue de la fusion exploitera plus de 32 100 kilomètres de voies ferrées et générera des revenus totaux d'environ 8,7 milliards de dollars américains sur la base des données de 2020.

Cette transaction est la plus grande fusion-acquisition de 2021 à ce jour.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !