•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Elliot Page fait la une du magazine Time

La couverture du numéro de mars-avril 2021 du magazine Time mettant en vedette Elliot Page.

Elliot Page est le premier homme transgenre à occuper la page couverture du magazine «Time» et la deuxième personne transgenre après Laverne Cox, en 2014, connue pour son rôle dans «Orange Is the New Black».

Photo : Wynne Neilly/Time

Les épaules légèrement tombantes dans une pose désinvolte, l’acteur d’Halifax Elliot Page offre un regard pénétrant à la caméra en page titre du dernier numéro du magazine Time, la toute première consacrée à un homme transgenre.

Je suis pleinement qui je suis, peut-on lire en exergue sur la couverture. Pour la première fois depuis qu'il a révélé être transgenre, en décembre, l’artiste de 34 ans s’exprime publiquement sur sa transition dans une entrevue (Nouvelle fenêtre) intimiste parue cette semaine.

L’acteur, connu pour ses rôles dans Juno, Inception et The Umbrella Academy, a affirmé son identité trans et non binaire dans une publication sur les réseaux sociaux le 1er décembre 2020.

Je m’attendais à recevoir autant d’amour que de haine et c’est essentiellement ce qui s’est produit, confie Elliot Page à la journaliste Katy Steinmetz tout en ajoutant avoir été surpris par l’ampleur du battage médiatique. Sa publication a été relayée des millions de fois et a fait l’objet de centaines d’articles à travers le monde. En une seule journée, il a récolté plus de 400 000 abonnés sur Instagram.

Il s’est fait très discret par la suite. Celui qui utilise les pronoms « il » ou « iel » (« he » ou « they ») raconte au Time avoir profité de l’isolement de la pandémie pour apprendre à s’accepter.

Dans l’entrevue, l’acteur revient entre autres sur son enfance dans les années 1990 à Halifax, déplorant l’absence d’exemple ou de modèle transgenre, non binaire ou même queer.

Il révèle avoir pris connaissance de sa véritable identité à l'âge de 9 ans – un an avant le début de sa carrière d'acteur professionnel –, quand sa mère l'a autorisé à se couper les cheveux. Il décrit d’ailleurs le bonheur qu'il éprouve à avoir les cheveux courts à nouveau.

L'artiste récompensé aux Oscars en 2008 admet aussi avoir souffert d’anxiété et de troubles dépressifs durant les moments forts de sa carrière, alors qu’il devait mentir et s’afficher selon les standards typés d’une actrice féminine en public.

Le simple fait de porter un chandail pour femme me rendait tellement mal à l’aise, analyse-t-il aujourd’hui.

Malgré la peur qui le tenaille, il exprime sa gratitude d’en être arrivé à cette étape de sa vie. Il dit avoir longtemps cru qu’il lui serait impossible de révéler sa vraie nature en raison de sa carrière.

Étant l’un des rares hommes transgenres connus du public, il affirme se sentir investi d’une mission, notamment en raison de son statut privilégié.

Mon privilège m'a permis d'avoir des ressources pour m'en sortir et pour être là où je suis aujourd'hui, et bien sûr je veux utiliser ce privilège et cette plateforme pour aider de toutes les manières possibles, dit-il au Time.

L'acteur affirme qu’il entrevoit l’avenir avec optimisme et qu’il a hâte de recommencer à jouer.

Je suis vraiment heureux de reprendre ma carrière d’acteur, maintenant que je suis pleinement qui je suis, dans ce corps.

L’équipe de production de la série Netflix The Umbrella Academy a déjà mis à jour le générique de l’émission pour refléter l’identité masculine de l’acteur et confirmé qu’Elliot Page continuera d'interpréter le rôle de Vanya.

Avec les informations de Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !