•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des milliers de personnes manifestent contre les mesures sanitaires dans le monde

Pour le deuxième samedi consécutif, des centaines de manifestants se sont rassemblés au centre-ville de Montréal.

Des personnes qui marchent avec des drapeaux et des pancartes.

Des centaines de personnes se sont rassemblées dans les rues de Montréal pour manifester contre les mesures sanitaires contre la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Maryanne Dupuis

Radio-Canada

Des manifestations contre les mesures sanitaires ont été organisées samedi au Canada et dans plusieurs grandes villes d’Europe, notamment en Allemagne, en Autriche, en Grande-Bretagne, en Finlande, en Roumanie et en Suisse.

À Montréal, plusieurs centaines de personnes se sont réunies au centre-ville dans l'après-midi pour dénoncer les mesures sanitaires – qualifiées de liberticides par certains d'entre eux – dans une manifestation qui s'est très bien déroulée, selon le porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) Jean-Pierre Brabant.

Parmi la foule, cinq personnes ont été arrêtées pour agressions armées contre des policiers, voie de fait ainsi que pour entrave au travail de la police. Quelques manifestants ont aussi été sortis de la foule.

L'une de ces personnes a été interpellée pour une agression armée contre un policier commise lors de la manifestation de la semaine dernière. Les policiers l'ont reconnue dans la foule et sont intervenus.

Les agents du SPVM ont aussi remis 51 constats d'infraction de 1550 $ pour non-respect du port du masque.

Un manifestant qui tient une pancarte sur laquelle on peut lire "Nuremberg 2.0".

Un manifestant de Rimouski tient une pancarte sur laquelle on peut lire « Nuremberg 2.0 ».

Photo : Radio-Canada

Un rassemblement de 300 protestataires s'est aussi déroulé sur le pont Dorchester, à Québec. Le service de police fait état de quatre constats d'infraction pour non-respect des mesures sanitaires et de bien des avertissements.

À Trois-Rivières, 250 à 300 personnes ont pris la rue, selon la police. Aucun constat d'infraction n'a été remis. Et à Sherbrooke, un peu plus de 150 personnes ont participé à la marche, estiment les autorités.

Ailleurs dans la province, une centaine de personnes ont manifesté à Chicoutimi et une centaine d'autres à Rimouski.

Ailleurs dans le monde

À Cassel, une ville du centre de l'Allemagne, des heurts ont éclaté au cours de la manifestation qui rassemblait plus de 20 000 personnes malgré une interdiction des tribunaux.

La police a répliqué à coups de matraque et à l'aide d'un canon à eau à des groupes qui tentaient de franchir les barrages policiers. Il y a eu plusieurs arrestations, selon la police, qui ne précise toutefois pas le nombre.

Cette manifestation s'est déroulée à l'appel du mouvement Querdenker ou Anticonformiste, qui a organisé quelques-uns des plus grands rassemblements anti-corona en Allemagne depuis le début de la pandémie.

À Berlin, quelque 1800 policiers étaient en poste pour faire face à d'éventuelles émeutes, mais seuls 500 manifestants se sont rassemblés à la porte de Brandebourg, lieu emblématique de la ville. Un autre rassemblement, d’environ 1000 personnes, a aussi eu lieu pour dénoncer la manifestation organisée par l’extrême droite.

Deux manifestants dans une foule faisant un doigt d'honneur.

Environ 1000 sympathisants d'extrême droite ont manifesté à Berlin contre les directives sanitaires.

Photo : Reuters / CHRISTIAN MANG

Dans la ville suisse de Liestal, plus de 5000 manifestants ont défilé dans une manifestation silencieuse pour exiger la fin de ces restrictions. Ils estiment que le gouvernement suisse a recours à des mesures dictatoriales pour imposer les restrictions sanitaires, dont la fermeture des restaurants et des bars.

Des milliers de manifestants ont aussi défilé contre le confinement à Londres. Au moins 36 personnes ont été arrêtées et plusieurs policiers blessés. Des protestataires ont lancé des projectiles sur les policiers. Mais la plupart des personnes arrêtées l'ont été pour violation du confinement, a précisé la police.

Un manifestant tenant une affiche devant des policiers.

Des manifestants se sont rassemblés à Londres pour protester contre le confinement imposé par le gouvernement.

Photo : Reuters / HENRY NICHOLLS

Depuis début janvier, les habitants de la capitale britannique et d'autres régions d'Angleterre ont interdiction de sortir de chez eux sauf pour un nombre limité de déplacements.

En Finlande, environ 400 personnes se sont réunies à Helsinki, selon la police locale, la plupart sans masque et très près les uns des autres.

Avec les informations de Associated Press, et La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !