•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un prix de reconnaissance du ministère des Transports pour des bénévoles de la région

Un homme se tient devant une surfaceuse

Martial Hamel fait du bénévolat depuis une quinzaine d'années pour le Club Quad du cuivre de Rouyn-Noranda.

Photo : Gracieuseté, Michel Fortin

Deux bénévoles de la région ont obtenu le Prix de reconnaissance des bénévoles en matière de véhicules hors route pour la région de l’Abitibi-Témiscamingue.

Le Prix reconnait le travail de bénévoles qui se sont démarqués par leur engagement au sein de leur communauté et par leurs actions qui, menées au sein d’un club ou d’une fédération, ont eu une portée locale ou régionale.

Le ministère des Transports entend ainsi souligner la contribution de Martial Hamel de Rouyn-Noranda pour les VTT et Patrick Lafontaine de Rivière-Héva pour la pratique de la motoneige.

Martial Hamel s'occupe de la machinerie et de l'entretien des sentiers pour le Club Quad du cuivre de Rouyn-Noranda. Sa femme Monic est également bénévole pour le club.

Il se dit honoré par cette distinction, lui qui donne une quinzaine d'heures par semaine au club depuis une quinzaine d'années.

J'aime ça, c'est pour donner des activités familiales, puis on aime bien ça moi et ma femme, de prendre soin de ça. Ça nous donne la chance de rendre le club meilleur. Plus qu'ils ont de beaux sentiers, plus que le monde rentre, donc on a de nouveaux membres, dit-il.

C'est important pour nous autres et ça fait de belles activités pour le monde. Oui je l'apprécie beaucoup, c'est sûr je suis bien content d'avoir eu ça parce qu’ils reconnaissent l'ouvrage que je fais.

Une citation de :Martial Hamel
Un homme et une femme devant une surfaceuse

Martial Hamel et sa femme Monic font du bénévolat pour le Club Quad du cuivre de Rouyn-Noranda.

Photo : Gracieuseté, Michel Fortin

Martial Hamel compte poursuivre son bénévolat qu'il croit important pour permettre aux adeptes des véhicules hors routes de pratiquer leur loisir.

Il affirme toutefois avoir remarqué qu'il y a de moins en moins de jeunes pour assurer la relève.

De la bonne relève, on n'en a pas. Il y en a quelques-uns qui viennent de temps en temps, mais ce n'est pas vraiment une relève qu'on va lâcher avec des machines de 300 000 pièces. On ne veut pas lâcher du monde comme ça, il faut qu'on ait du monde assez qualifié pour pouvoir faire ça. On n'a pas de bénévoles, regrette Martial Hamel.

Dans la province, Québec a décerné 30 Prix de reconnaissance des bénévoles en matière de véhicules hors route.

Selon le ministère des Transports du Québec, quelque 8000 bénévoles entretiennent et surveillent les réseaux de sentiers de motoneigistes et de véhicules tout-terrain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !