•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le variant britannique du coronavirus est désormais prédominant à Regina, dit la SHA

Un affiche au sujet de la COVID-19 barrée d'un graffiti représentant un visage triste avec, en arrière-plan, le centre-ville de Saskatoon, en Saskatchewan.

Les variants du coronavirus sont désormais présents à Regina et ses alentours.

Photo : Radio-Canada / Geneviève Patterson

L’Autorité de la santé de la Saskatchewan (SHA) a confirmé jeudi dans une présentation aux professionnels de la santé que le variant britannique du coronavirus est devenu la souche dominante à Regina.

La SHA s’inquiète de voir la transmission communautaire augmenter dans la Ville Reine et ses environs, et ainsi entraîner une augmentation des hospitalisations, notamment dans les unités de soins intensifs, avec pour conséquence de surcharger le système de santé. 

Les Saskatchewanais se déplacent davantage depuis quelque temps, indique l’Autorité, entre autres depuis l’allègement des mesures sanitaires qui ont été annoncées par le gouvernement provincial récemment.

La SHA recommande de nouveau à tous les Saskatchewanais d’éviter tout déplacement non essentiel.

Les autorités sanitaires soulignent également que la Saskatchewan reste la province qui recense le plus de cas de la COVID-19 par 100 000 habitants.

Représentation du Canada avec les différentes provinces et le nombre de cas par 100 000 habitants, du plus clair au plus foncé. La Saskatchewan est en tête avec 80 cas, suivi de la Colombie Britannique avec 73 cas. L'Ontario est troisième avec 65 cas.

La Saskatchewan est la province qui enregistre le plus de cas par 100 000 habitants au pays. Elle est suivie par la Colombie Britannique.

Photo : Tiré de la SHA

La SHA note que chaque cas de COVID-19 est désormais considéré comme un cas issu de variants du coronavirus. Ils sont analysés individuellement avec le traçage des contacts, proches ou non, et l’endroit où l’exposition au virus a pu avoir lieu, comme les écoles.

Nous pouvons dire que les variants du coronavirus ont été détectés dans plus de 25 écoles, principalement à Regina et ses alentours, où la transmission des variants est la plus concentrée.

Une citation de :Amanda Purcell, porte-parole de l’Autorité de la santé de la Saskatchewan

Une autre inquiétude pour la SHA, la transmission communautaire au sein des écoles, une transmission qui force plusieurs d’entre elles à passer prochainement en apprentissage virtuel.

Mode virtuel pour plusieurs écoles

Les écoles publique et catholique de Regina passeront en mode virtuel à partir du 24 et du 29 mars respectivement.

Cette décision survient après que les autorités sanitaires ont recommandé aux écoles de passer au niveau 4 du plan de retour en classe qui invite les divisions scolaires à proposer un mode d’apprentissage alternatif aux élèves.

La porte-parole de la Division scolaire catholique de Regina, Twylla West, indique que le manque de professeurs et de remplaçants à cause de mises en quarantaine successives au sein de l’organisation constitue une des raisons principales du passage en mode virtuel dans les écoles.

On a déjà du mal depuis quelque temps avec plusieurs personnes mises en quarantaine en raison de la COVID-19, mais à cause des variants du coronavirus, les gens doivent s’isoler encore plus longtemps.

Une citation de :Twylla West, porte-parole de la Division scolaire catholique de Regina

L’école a décidé d’attendre le 29 mars avant de procéder à ce changement pour donner le temps au personnel et aux familles de se préparer à ce changement de routine, qui devrait rester en place au moins jusqu’au 12 avril, soit après les vacances de Pâques, et ce, pour les deux écoles concernées.

Le Conseil des écoles fransaskoises ne s’est pas prononcé pour le moment sur d’éventuelles mesures similaires.

Avec les informations de Mercia Mooseely et de Gregory Wilson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !