•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des remaniements de services majeurs dans les hôpitaux du CIUSSS

Des travaux de désamiantage seront réalisé dans seize bâtiments du CIUSSS Saguenay–Lac-Saint-Jean, dont l'hôpital de Chicoutimi

Des patients du département de cardiologie de l'hôpital de Chicoutimi pourraient être transférés à Jonquière.

Photo : Radio-Canada

L’Hôpital de Roberval ferme temporairement son bloc opératoire et son unité d’obstétrique. En raison d’une éclosion de COVID-19 survenue au département de cardiologie (A-3), l’Hôpital de Chicoutimi doit pour sa part relocaliser des lits vers d’autres unités et, possiblement, vers les soins intensifs de l’Hôpital de Jonquière. 

Alors que les cas de COVID-19 continuent de s’accumuler dans la région, avec 30 nouveaux cas recensés vendredi, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean est donc à nouveau forcé de remanier ses services.

Lors de la deuxième vague, en raison du nombre d’employés en santé contaminés par le virus, la direction a dû procéder à des modulations du genre à quelques reprises, ce qui donne à la situation actuelle un air de déjà-vu. 

Dans un communiqué diffusé vendredi après-midi, le CIUSSS régional a indiqué que ces modulations de services, provoquées par une pénurie majeure de ressources, permettront de dispenser les services à la population et de diminuer la pression sur les équipes de soin, qui sont fortement sollicitées .

À Roberval

Le bloc opératoire et le département d’obstétrique de l’Hôpital de Roberval sont donc fermés depuis 16 h, vendredi, et le demeureront jusqu’à 8 h lundi.

Les urgences opératoires seront en partie redirigées vers le centre hospitalier d’Alma , peut-on lire dans le communiqué acheminé par le service des communications et des affaires publiques du CIUSSS.

Les femmes enceintes susceptibles d'accoucher devront téléphoner avant de se déplacer. Lorsqu’elles composeront le (418) 275-0110, poste 2282, une infirmière évaluera leur condition clinique et émettra des consignes précises. Au besoin, les femmes enceintes seront redirigées vers un autre hôpital.

À Chicoutimi

Pour ce qui est de l'Hôpital de Chicoutimi, une éclosion a été déclarée lundi à l'unité de cardiologie. Deux cas ont été rapportés, soit un patient et un employé. Aucun autre résultat positif n'a été déclaré à la suite d'un dépistage dans le département. Le CIUSSS indique que compte tenu du manque de ressources disponibles et des isolements préventifs liés à l’éclosion en cours, une modulation temporaire des lits de soins intermédiaires (A-3) s’effectuera à partir du vendredi 19 mars.

Ainsi, poursuit le CIUSSS, certains lits de soins intermédiaires en cardiologie seront relocalisés vers l’unité de soins intensifs (B-3), ou l’unité de neurologie (B-4) de l’Hôpital de Chicoutimi. Advenant une disponibilité réduite des lits à Chicoutimi, certains usagers pourraient, au besoin, être redirigés vers les soins intensifs de l’Hôpital de Jonquière.

Le CIUSSS précise que tous les usagers qui sont touchés par la modulation des services en cardiologie ont été joints et avisés de la situation.

Les mesures mises en place seront évaluées quotidiennement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !