•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : des variants confirmés dans trois écoles du Manitoba

École Taché

La province devrait donner un peu plus d'informations sur le cas lors d'une conférence de presse prévue à 12 h 30.

Photo : Radio-Canada / Trevor Lyons

Des cas de variants du coronavirus ont été détectés dans trois écoles au Manitoba, a annoncé le médecin hygiéniste en chef adjoint, Jazz Atwal.

Un cas de variant a été repéré à l’École Taché, de la Division scolaire franco-manitobaine, ainsi qu’aux écoles O. V. Jewitt Community School et Pine Ridge Elementary School, située à Winkler.

Des lettres ont été envoyées aux parents des élèves et aux équipes scolaires affectées par ces variants.

Ce n’est pas une surprise, a déclaré Jazz Atwal. On a vu des cas de variants au Manitoba et ça devait finir par arriver dans une école.

Cela ne veut pas dire qu’il y a eu transmission dans les écoles, a-t-il insisté.

Pas de détails sur le type de variant

La santé publique reste avare de détails concernant les variants détectés dans les trois écoles. Le Dr Atwal a refusé de répondre à une question de Radio-Canada concernant les types de variants identifiés dans les trois établissements.

Peu importe le type de variant, ce n’est pas le plus important. Ce niveau de détails n’est pas nécessaire, a-t-il dit.

Il a simplement stipulé que les cas à l’École Taché et à O. V. Jewitt Community School étaient eux-mêmes des contacts rapprochés de personnes ayant eu un variant. Tous les contacts proches et les ménages de ces cas sont en isolement, a-t-il précisé.

Par contre, la santé publique ne sait pas encore où ni comment le cas du variant à l’école Pine Ridge a été contracté : On poursuit notre enquête.

Le groupe-classe et celui dans l’autobus scolaire ainsi que les autres contacts familiaux sont en isolement, a précisé Jazz Atwal. Si vous n’avez pas été contacté, c’est que vous n’êtes pas considéré comme à risque.

Des nouvelles mesures plus agressives

L’apparition d’autant de variants dans les écoles a poussé les autorités sanitaires à accroître leurs mesures pour éviter la propagation des cas, qui sont de 30 à 50 % plus transmissibles, comme l’a relevé le Dr Atwal.

Dorénavant, si un cas de variant est détecté, toute la classe devra s’isoler et passer en enseignement à distance pendant toute la durée de la quarantaine, a affirmé le médecin hygiéniste en chef adjoint.

Les mesures s’appliquant au transport scolaire, bien qu’un peu plus floues, sont aussi plus larges encore. Ainsi, selon la situation, seule une partie des personnes dans l’autobus pourraient devoir s’isoler. Néanmoins, tout l’autobus pourrait devoir se mettre en isolement, selon sa taille, a ajouté Jazz Atwal.

Nous prenons des mesures plus agressives envers les variants, parce que nous voulons être sûrs que nous limitons le risque de propagation de ceux-ci dans les écoles.

À l’École Taché, les parents ont été contactés

Selon une lettre envoyée aux parents et obtenue par Radio-Canada, un cas de variant de la COVID-19 a été confirmé dans l’école, située dans le quartier de Saint-Boniface, à Winnipeg.

Les responsables de la santé publique du Manitoba avaient informé la direction qu’au moins un cas confirmé de COVID-19 était présent dans l’école le 5 et le 8 mars 2021. L’établissement a reçu une mise à jour indiquant qu’au moins un cas de COVID-19 est confirmé comme étant un variant préoccupant, peut-on lire dans la lettre.

Ces cas dans les écoles surviennent alors que le nombre de variants au Manitoba ne cesse de progresser. En date de vendredi, 76 cas de variants avaient été diagnostiqués dans la province, dont 63 cas du variant B.1.1.7 et 13 cas du variant B.1.351.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !