•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cannabis NB n'est plus à vendre

L'extérieur d'une succursale de Cannabis NB.

Une succursale de Cannabis NB à Moncton.

Photo : Radio-Canada / Guy LeBlanc

Radio-Canada

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick renonce à vendre Cannabis NB. La société de la Couronne ne sera donc pas privatisée et conservera son modèle actuel, a annoncé la province vendredi matin.

Cannabis NB a ouvert ses 20 succursales en octobre 2018. Un an plus tard, en novembre 2019, le gouvernement progressiste-conservateur de Blaine Higgs a lancé un appel d’offres visant à confier à une entreprise privée la vente et la distribution de cannabis à usage récréatif.

Après avoir obtenu et évalué huit soumissions du secteur privé, Fredericton fait volte-face.

Les discussions avec le promoteur en tête du classement sont terminées, et notre gouvernement a décidé que la meilleure décision pour les gens du Nouveau-Brunswick était de conserver le modèle actuel de Cannabis NB, a indiqué M. Higgs par communiqué de presse vendredi.

Les propositions provenant d’exploitants privés ont été évaluées et classées, selon le gouvernement provincial, qui affirme ne pas vouloir donner d’autres détails sur la sélection finale pour protéger la confidentialité commerciale du processus et les participants du secteur privé.

En janvier 2020, les candidatures avaient cependant été rendues publiques. Celle de Loblaw, le géant canadien de l’alimentation, était la plus étonnante. Des entreprises œuvrant dans le domaine du cannabis ont aussi participé dans le processus d’appel d’offres, dont l’Ontarienne Canopy Growth.

Une annonce accueillie favorablement

La décision est bien accueillie par les partis d'opposition, sauf l'Alliance des gens du Nouveau-Brunswick, qui souhaitait une privatisation de Cannabis NB. La Société médicale du Nouveau-Brunswick s’inquiétait pour sa part des répercussions d'une privatisation.

Le chef par intérim du Parti libéral du Nouveau-Brunswick, Roger Melanson, craint toutefois que le gouvernement ne revienne sur sa décision plus tard, puisque le premier ministre Higgs a évoqué qu'il n'écartait pas les options qui pourraient s'offrir.

Mais pour l'instant, ce dossier est clos, a-t-il précisé.

Chez les verts, on espère que la décision de garder Cannabis NB dans le domaine public ouvrira des possibilités d'affaires pour de petits producteurs de cannabis, en milieu rural. Selon le député de Kent-Nord, Kevin Arseneau, il sera très important d'aider les travailleurs à se syndiquer tout comme ceux d'Alcool NB pour assurer des conditions de travail et des salaires qui permettent de faire une vie décente.

Ventes en hausse durant la dernière année financière

En 2019, les pauvres résultats financiers de la société de la Couronne avaient été montrés du doigt. Cannabis NB accusait alors des pertes d’environ 12 millions de dollars.

En 2021, les ventes ont bondi de 76 %. Au dernier trimestre de 2020, l’entreprise a enregistré des ventes totales de 19,3 millions de dollars. Le bénéfice net pour le trimestre était de 2,8 millions de dollars et la société prévoyait un bénéfice de 10 millions de dollars pour l'exercice complet.

Nous sommes heureux de l’intérêt et de la participation du secteur privé. Cependant, en raison du rendement de Cannabis NB au cours des derniers mois, ainsi que de l’examen attentif des incidences sociales et économiques du modèle de vente au détail, nous avons l’assurance que les contribuables et les consommateurs du Nouveau-Brunswick peuvent être bien servis par des améliorations constantes au modèle actuel , a déclaré le ministre des Finances, Ernie Steeves, par communiqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !