•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec investira 55 millions $ dans un projet de solutions infonuagiques à Montréal

Des serveurs informatiques.

L'infonuagique permet de louer des ressources de stockage informatique à des sociétés ou à des particuliers.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le gouvernement Legault annonce qu'il entend octroyer, par l'entremise d'Investissement Québec (IQ), un prêt remboursable de 54,8 millions de dollars à l'entreprise américaine AppDirect pour financer un projet de développement de solutions infonuagiques, qui devrait permettre la création de 730 emplois à Montréal.

C'est le premier ministre en personne qui a procédé à l'annonce, jeudi après-midi, lors d'une conférence de presse aux côtés de Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie, et de Pierre-Luc Bisaillon, chef de la direction des technologies de l'information d'AppDirect à Montréal.

Le renforcement de la présence montréalaise de l'entreprise contribuera à faire du Québec un leader mondial dans le domaine très lucratif des technologies de l'information, a déclaré François Legault.

AppDirect est une entreprise basée à San Francisco, mais une partie de son actionnariat est détenue par des intérêts québécois. Elle a été fondée en 2009 par Nicolas Desmarais, le fils de l'homme d'affaires bien connu Paul Desmarais fils, et Daniel Saks, qui a fait ses études à l'Université McGill.

Le premier ministre a d'ailleurs profité de l'occasion pour lancer un message à tous les entrepreneurs québécois expatriés : Venez voir les gens d'Investissement Québec. Venez nous essayer. Vous ne trouverez pas de meilleur deal.

M. Legault en conférence de presse.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le premier ministre François Legault affirme avoir de grandes ambitions pour Montréal dans l'univers des technologies de l'information.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

AppDirect compte près de 800 emplois répartis à travers le monde, dont 190 à Montréal. C'est donc dire qu'à terme, les effectifs de l'entreprise devraient presque être multipliés par cinq dans la métropole, qui deviendra le siège canadien de l'entreprise.

Et il s'agira d'emplois bien rémunérés, s'est réjoui le premier ministre, qui a évoqué des jobs à 100 000 $ par année, jeudi.

Des clients prestigieux

AppDirect, explique le gouvernement dans son communiqué de presse, offre une plateforme de commerce numérique permettant de commercialiser des services infonuagiques, tels que des applications logicielles, par abonnement. Parmi ses clients, on retrouve notamment Jaguar, Land Rover et IBM, a illustré M. Legault, jeudi.

Le prêt remboursable octroyé par IQ pourra atteindre 40 millions de dollars américains (54,8 millions $ CA), mais selon le nombre d’emplois créés, un pardon sur les intérêts sera accordé, précise le gouvernement Legault qui évalue le coût net de ce pardon à 6 millions maximum.

En contrepartie, AppDirect s'est engagée à créer 730 emplois, ce qui représente un accroissement de sa masse salariale de 252,8 millions de dollars. L'entreprise pourra toutefois profiter de crédits d'impôt pour compenser ces nouvelles embauches, a confirmé le ministre Fitzgibbon, jeudi.

En septembre dernier, AppDirect avait bouclé une ronde de financement d'environ 230 millions de dollars canadiens, ce qui lui conférait une valeur d'environ 2 milliards $ CA, d'après divers médias. La Caisse de dépôt et placement du Québec avait contribué à hauteur de 100 millions $ CA.

Puis, le 2 mars dernier, AppDirect avait décidé de créer un poste de chef de la direction des technologies de l'information à Montréal en annonçant la nomination de Pierre-Luc Bisaillon, qui avait auparavant occupé des fonctions similaires au Cirque du Soleil.

L'entreprise détient des bureaux aux États-Unis, en Argentine, en Allemagne et en Australie, mais c'est à Montréal qu'AppDirect comptera le plus d'employés si son projet actuel se concrétise comme prévu, a-t-elle indiqué, jeudi.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !