•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La phase 2 du plan de vaccination est lancée en Saskatchewan

Une personne est en train de se faire administrer un vaccin.

Elle inclut les foyers pour personnes ayant un déficit intellectuel et les abris d’urgence, mais aussi les personnes qui sont physiquement vulnérables.

Photo : CBC/Ben Nelms

La phase 2 du plan de vaccination de la Saskatchewan débute jeudi en Saskatchewan. Les personnes de 67 ans et plus peuvent désormais prendre rendez-vous pour recevoir une première dose de vaccin.

Elle inclut les foyers pour personnes ayant un déficit intellectuel et les abris d’urgence, mais aussi les personnes qui sont physiquement vulnérables.

Parmi ces dernières se trouvent les personnes avec des conditions préexistantes, comme les personnes ayant besoin d’une greffe ou celles qui sont atteintes de différents types de cancers.

Comment prendre rendez-vous?

Le lancement de la phase 2 survient plus tôt que prévu dans le calendrier prévu par le gouvernement provincial et serait principalement dû au succès des prises de rendez-vous pour se faire vacciner.

« Elle est avancée grâce au bon déroulement de la phase 1, et avec la disponibilité du vaccin, on ne veut pas perdre de temps. Avec chaque dose administrée, on se rapproche un peu plus de la normalité. »

— Une citation de  Paul Merriman, ministre de la Santé de la Saskatchewan

Le gouvernement souligne également qu’au fur et à mesure que les doses de vaccin arriveront en plus grande quantité, plus de cliniques ouvriront à différents endroits de la province.

Selon le communiqué de la province, le lancement de la phase 2 ne change en rien le déroulement de la phase 1, qui continue à ce jour. Cette dernière sera achevée une fois que les deux doses de vaccin auront été administrées aux résidents des centres de soins de longue durée et au personnel.

Les autorités sanitaires ajoutent que toutes les personnes pouvant être considérées comme vulnérables recevront une lettre avec des instructions pour une prise de rendez-vous en vue de recevoir un vaccin.

Les autorités sanitaires ont également annoncé qu’à partir de jeudi, les Saskatchewanais de 60 à 64 ans ainsi que ceux qui ont 67, 68 et 69 ans peuvent se rendre à la clinique de vaccination au volant à Regina pour recevoir le vaccin AstraZeneca.

Des heures payées par l’employeur pour se faire vacciner

Un nouvel amendement a été adopté par le gouvernement provincial : celui de permettre à tous les Saskatchewanais d’aller se faire vacciner sans perdre d’argent.

L’amendement, appelé The Occupational Health and Safety Regulations, 2020, est en vigueur dès jeudi, et il permet de prendre un congé payé pour recevoir une dose de vaccin.

  • Les employés peuvent prendre jusqu’à trois heures consécutives durant leurs heures de travail pour aller se faire vacciner contre la COVID-19.

  • Plus de trois heures peuvent être autorisées si l’employeur juge que le congé doit être plus long.

  • Les travailleurs ne perdent pas d’argent ou leurs avantages sociaux afin de recevoir leurs doses de vaccin.

Le ministre des Relations et de la Sécurité en milieu de travail, Don Morgan, indique qu’il souhaite voir tous les Saskatchewanais vaccinés. En ce sens, cet amendement fait en sorte que les travailleurs continueront d’être payés, même lorsqu’ils se rendent à une clinique pour se faire vacciner.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !