•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une firme en immigration sème la controverse en s'en prenant au français

Un panneau signalétique montrant les douanes pour les passagers en immigration dans un aéroport.

MDC Canada a présenté ses excuses jeudi après la publication d'un message controversé.

Photo : iStock

Thalia D’Aragon-Giguère

L’entreprise MDC Canada a causé tout un émoi avec une publication recensant les avantages et les inconvénients de l’immigration au pays. Parmi les points négatifs, la firme spécialisée en immigration mentionne le fait que plusieurs personnes parlent français au Canada.

Ce genre de discours est absolument inacceptable, s’insurge Jean Johnson, président de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada. Est-ce qu'on est en train de dire aux immigrants que 10 millions de personnes qui parlent le français au Canada, c'est un problème?

Une affiche avec des listes de pour et contre pour immigrer au Canada.

L’entreprise MDC Canada a publié une liste d'avantages et d'inconvénients de l'immigration au pays.

Photo : Capture d'écran

La publication de MDC Canada a suscité une vague de réactions au sein des communautés francophones au pays. Plusieurs internautes ont rapidement dénoncé la compagnie de Vancouver, jugeant les propos déplorables et honteux.

M. Johnson estime que ces entreprises privées du secteur de l’immigration ont des comptes à rendre, puisqu’elles sont une porte d’entrée pour de nombreux nouveaux arrivants au pays.

Qu'est-ce que ces gens disent aux immigrants potentiels? Comment leur parlent-ils du Canada? s’inquiète M. Johnson. C'est très préoccupant.

Un homme devant le drapeau canadien et une affiche indiquant la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada.

Jean Johnson, président de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada.

Photo : Radio-Canada / Angie Bonenfant

Dans une déclaration écrite publiée jeudi avant-midi dans les deux langues officielles, MDC Canada a tenu à s’excuser auprès des communautés francophones au pays.

Nous avons eu retour de la colère et du mécontentement compréhensible de la communauté francophone, a indiqué David Allon, directeur général de MDC Canada. Nous voulions de ce fait présenter nos plus sincères excuses de façon publique.

L’entreprise explique que la publication en question a été rédigée par un collaborateur extérieur à la société, précisant que le message n'a pas pu être vérifié par le rédacteur en chef ayant été hospitalisé au moment des faits.

Nous nous désolidarisons totalement de la pensée exprimée dans cette publication, a ajouté M. Allon. Étant PDG et propriétaire de MDC CANADA, je suis moi-même un fier Canadien francophone qui a grandi à Montréal et je me suis senti personnellement offensé par la publication de cet article.

Bien que la publication datant de février ait depuis été retirée des réseaux sociaux, la teneur des échanges attisés par celle-ci a eu des échos jusqu'à Ottawa.

Ce sont des propos déplorables, inacceptables et les francophones du pays méritaient effectivement des excuses, a déclaré Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles du Canada.

La ministre Mélanie Joly parle à la caméra.

Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles du Canada.

Photo : Associated Press / Fred Chartrand

Dans son livre blanc sur les langues officielles déposé en février, la ministre Joly a d'ailleurs réitéré l'objectif de son gouvernement d'assurer la protection du français au pays.

Nos deux langues officielles sont au cœur de l’identité canadienne, a-t-elle mentionné. Le fait que l’on parle français au Canada est une richesse et contribue à rendre notre pays unique.

Le gouvernement du Canada croit fermement que tous les nouveaux arrivants, y compris les immigrants francophones, contribuent à la vitalité de ce pays.

Une citation de :Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles du Canada

Pour sa part, la ministre des Affaires francophones de l'Ontario, Caroline Mulroney, a aussi dénoncé la situation. L’intolérance à l’égard des francophones est inacceptable, a-t-elle affirmé. Nous sommes fiers de notre communauté franco-ontarienne, qui contribue à la vitalité de notre province depuis plus de 400 ans.

La firme MDC Canada s'est quant à elle engagée à rectifier la situation pour qu’elle ne se reproduise jamais. Nous en assumons l’entière responsabilité et prenons leçon de l’erreur commise, contre laquelle des actions concrètes sont menées, a conclu M. Allon.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.