•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford enthousiaste à l'idée de recevoir des vaccins des États-Unis

Le premier ministre ontarien Doug Ford visite un centre de vaccination qui doit ouvrir sous peu à Hamilton.

Le premier ministre ontarien soutient que le manque de vaccins explique les retards de la campagne.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

« Dieu bénisse les États-Unis, ils viennent à notre secours! », a lancé le premier ministre Doug Ford en réponse à la nouvelle selon laquelle les États-Unis enverraient 1,5 million de doses du vaccin AstraZeneca-Oxford au Canada.

J'ai harcelé Trump, j'ai harcelé Biden... ils devaient être excédés d'entendre Ford appeler à l'aide!, a déclaré jeudi le premier ministre ontarien en disant qu'il était prêt à aller chercher les doses lui-même si nécessaire.

L'approvisionnement est l'épine au pied de la province, qui tente d'accélérer la vaccination de la population en général, a répété M. Ford jeudi en conférence de presse.

Plus de 1,3 million de doses ont été administrées dans la province. Le gouvernement soutient que 150 000 personnes par jour pourraient être vaccinées, si l'Ontario recevait assez de doses.

Doug Ford comprend que les États-Unis veuillent vacciner d'abord leurs citoyens. Il est reconnaissant leur aide. C'est ce que les bons voisins font; ils s'entraident quand il y a une crise.

Une infirmière de l'Hôpital Humber River prépare une dose du vaccin de Pfizer-BioNTech COVID-19 au foyer Caboto Terrace de North York.

La campagne de vaccination de masse a été lancée lundi en Ontario.

Photo : CBC/Evan Mitsui

Selon le premier ministre, 80 000 Ontariens de 80 ans et plus ont reçu au moins une dose de vaccin.

Selon le premier ministre, c'est une véritable course contre la montre entre le coronavirus et la vaccination de la population. C'est le virus qui gagne à tout coup, a-t-il déploré. Il se propage plus vite que nous pouvons vacciner.

La moyenne quotidienne de nouvelles infections est de 1427 cas au cours de la dernière semaine, en hausse par rapport aux 1252 cas de la semaine précédente et aux 1064 cas d'il y a deux semaines. Pendant que la souche précédente diminue, les variants inquiétants augmentent, selon le médecin hygiéniste en chef.

Alors que nous entrons dans une troisième vague, la question c'est : de quel type de vague, s'agira-t-il?, se demande le Dr David Williams. Il croit que les restrictions en place ont ralenti la progression des variants, dans la province, mais que les prochaines semaines seront déterminantes.

Le système provincial de réservation pour les vaccins a accordé à lui seul 225 000 rendez-vous, a affirmé le Doug Ford.

Le site web et la ligne téléphonique d'aide ont été lancés lundi pour permettre aux personnes de 80 ans et plus de prendre des rendez-vous pour recevoir leurs deux doses. Cette première journée a connu son lot de problèmes techniques.

M. Ford ajoute que si l'on considère les autres agences qui n'utilisent pas le système provincial, c'est 400 000 rendez-vous qui ont été organisés, au total.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !