•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Spectacles : Québec prolonge de trois mois l'aide à la billetterie

Un micro sur une scène illuminée et festive.

Les salles de spectacles, rouvertes en zone orange depuis la fin du mois de février, pourront reprendre leurs activités en zone rouge dès le 26 mars prochain.

Photo : Shutterstock / Vershinin89

Radio-Canada

En marge de la réouverture des salles de spectacles dans les zones rouges, une aide supplémentaire de 18 millions de dollars aux organismes culturels a été annoncée par la ministre de la Culture du Québec, Nathalie Roy, jeudi matin.

Si les réactions au déconfinement progressif des différents secteurs culturels étaient teintées d’optimisme mardi, plusieurs s'interrogeaient sur le prolongement de cette mesure d’aide qui vient à échéance à la fin du mois de mars 2021.

Le cabinet de la ministre Roy prévoit que l’ajout du montant de 18 millions de dollars permettra de soutenir l’industrie pendant au moins 3 mois.

La somme additionnelle annoncée aujourd’hui témoigne de notre engagement à soutenir les arts de la scène et à préserver la vitalité de cette culture dont nous sommes fiers, a déclaré Nathalie Roy par voie de communiqué.

En octobre dernier, le gouvernement était venu au secours des organismes culturels en présentant un plan d’aide de 50 millions de dollars destiné aux entreprises culturelles, prévoyant une compensation pour les revenus de billetterie qui ne pourraient être touchés pendant au moins six mois en raison de la fermeture des salles et des restrictions sur le nombre de spectateurs et spectatrices décrétées par la santé publique.

Concrètement, cette mesure de soutien à la diffusion de spectacles rembourse aux organismes admissibles jusqu’à 75 % des revenus de billetterie prévus si les salles n'avaient pas dû fermer leurs portes ou, pour celles qui demeurent ouvertes, si la fréquentation n'avait été réduite à 25 % des sièges. 

Un soulagement en attendant une aide de plus long terme

L’annonce de cette aide de 18 millions de dollars a été accueillie positivement par plusieurs organisations représentant le milieu culturel. 

C’est une bonne nouvelle, a réagi Catherine Voyer-Léger, directrice du Conseil québécois du théâtre (CQT). Elle tombe à point pour la réouverture des salles en zone rouge, car ça va permettre aux théâtres d’aller de l’avant dans leur programmation des prochains mois sans trop paniquer.

C’est un soulagement d’apprendre la reconduction de cette mesure, qui donne au milieu des arts de la scène de la prévisibilité et qui minimise les risques, autrement démesurés, que constituent des investissements dans des spectacles vivants dans le climat actuel, s’est félicité, par communiqué, Philippe Archambault, qui préside l’ADISQ. 

Un soulagement partagé par Julie-Anne Richard, directrice générale de RIDEAU, l’association professionnelle des diffuseurs de spectacles, qui explique que les diffuseurs étaient inquiets.

Cette prolongation était souhaitée par le milieu, car cette mesure d’aide a fait la preuve de son efficacité.

Une citation de :Julie-Anne Richard, directrice générale de RIDEAU

Il faut surtout souligner que cette mesure, audacieuse et bien construite, est bénéfique à l’ensemble de l’écosystème : les artistes et musiciens ainsi que l’ensemble des professionnels et artisans qui gravitent autour d’eux pour faire advenir la rencontre avec leur public, a ajouté Philippe Archambault.

Ces organisations sont-elles inquiètes de voir cette somme de 18 millions de dollars permettre de n’appuyer le milieu culturel que pendant trois mois supplémentaires?

C’est insuffisant, car les gens veulent déjà préparer l’automne, a indiqué Catherine Voyer-Léger.

Toutefois, elle voit dans l’annonce de jeudi une volonté de Nathalie Roy de rassurer le milieu culturel en attendant le dépôt du prochain budget, le 25 mars. 

Je croise les doigts pour qu’on ait le reste [de l’argent] dans le prochain budget, a déclaré Julie-Anne Richard, qui espère, comme le CQT et l’ADISQ, qu’une aide à la billetterie supplémentaire sera inscrite au budget provincial 2021-2022. 

Il ne faut pas oublier que, même si l’ouverture des salles partout au Québec est une excellente nouvelle, nous continuons d’opérer dans des conditions hors du commun qui ne permettent pas d’envisager la rentabilité, a rappelé, par communiqué, la vice-présidente aux affaires publiques et directrice générale de l’ADISQ, Solange Drouin. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !