•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le « train » de la vaccination est lancé, affirme le CISSS du Bas-Saint-Laurent

Une femme se fait vacciner contre la COVID-19 dans une église à Rimouski.

La campagne de vaccination a débuté jeudi à Rimouski.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

La campagne de vaccination contre la COVID-19 s'accélère au Bas-Saint-Laurent et le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) s'attend à administrer 10 500 doses de vaccin d'ici la fin du mois de mars.

Des centres de vaccination ont d'ailleurs ouvert leurs portes ce matin à Rimouski de même que dans la Matapédia et les Basques.

Selon le CISSS du Bas-Saint-Laurent, 258 personnes seront vaccinées aujourd'hui à Rimouski, 180 à Amqui et 80 autres à Trois-Pistoles.

Sites de vaccination :

  • Rimouski : Église St-Pie X (salle Raoul-Roy)
  • Amqui : centre récréoculturel
  • Trois-Pistoles : centre culturel
Des Rimouskois attendent de se faire vacciner dans la salle d'une église.

Des Rimouskois peuvent aller se faire vacciner contre la COVID-19 à l'Église St-Pie X.

Photo : Radio-Canada / Denis Leduc

Il s'agit d'un premier effort de vaccination à Rimouski avant le lancement officiel des activités au centre permanent pour la MRC Rimouski-Neigette, qui sera situé dans le local adjacent au BMR de l’avenue Léonidas à compter du 26 mars.

Quand on va être au site de BMR, on va atteindre une capacité de pointe de plus de 1000 vaccins par jour, a confirmé la PDG du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Isabelle Malo lors d'un point de presse jeudi matin.

C’est un train qui va aller comme un TGV et ça va s’accélérer de semaine en semaine.

Une citation de :Isabelle Malo, PDG du CISSS du Bas-Saint-Laurent
Isabelle Malo est accroupie devant une dame assise sur une chaise. Elles discutent alors que la dame attend de se faire vacciner

La présidente-directrice générale du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Isabelle Malo, discute avec une citoyenne qui attend de se faire vacciner contre la COVID-19 à Rimouski

Photo : Radio-Canada / Denis Leduc

Toujours selon le CISSS, 26 000 rendez-vous ont été attribués à des résidents du Bas-Saint-Laurent qui souhaitent se faire vacciner jusqu'à maintenant.

Pour l'instant, plus de 14 000 doses de vaccin ont été administrées dans la région et 7 % de la population bas-laurentienne a obtenu une première dose de vaccin contre la COVID-19.

Le premier ministre François Legault a avancé mardi que tous les Québécois qui le désirent devraient avoir reçu leur première dose de vaccin d'ici le 24 juin.

Des refus pour AstraZeneca

Le CISSS a également confirmé que certaines personnes avaient refusé d'obtenir une dose du vaccin développé par AstraZeneca. Il s'agit de personnes assurant du soutien à domicile.

Je dois rappeler que ce vaccin-là est sécuritaire, il est recommandé par Santé Canada, a martelé Mme Malo, faisant référence à un mouvement de méfiance en Europe face à ce vaccin en raison de cas de thromboses chez des personnes vaccinées.

Or, l'Organisation mondiale de la santé et l'Agence européenne des médicaments ont toutes les deux réitéré leur confiance envers le vaccin et les données montrent qu'il est tout aussi efficace que les vaccins de Pfizer-BioNTech ou de Moderna et qu'il n'entraîne pas plus d’effets secondaires.

Il faut calmer le jeu, il faut ramener le débat sur les bonnes choses.

Une citation de :Isabelle Malo

La PDG du CISSS du Bas-Saint-Laurent s'attend d'ailleurs à ce que les 2000 doses disponibles de ce vaccin dans la région trouvent preneur d'ici lundi prochain.

De son côté, le major-général Dany Fortin, vice-président de la logistique et des opérations à l'Agence de la santé publique du Canada a avancé jeudi matin que tous les Canadiens qui souhaitent être vaccinés contre la COVID-19 auront vraisemblablement reçu une première dose d’ici la fin du mois de juin.

Avec les informations de Denis Leduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !