•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Un gros plan d'une affiche indiquant une clinique d'immunisation. En arrière-plan, des personnes âgées font la file.

La campagne de vaccination de Santé publique Ottawa est en cours alors que la région retournera en zone rouge, vendredi.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

Radio-Canada

La circonscription sanitaire d’Ottawa retourne au palier rouge du cadre d’intervention pour la COVID-19.

Le gouvernement de l’Ontario dit adopter des mesures pour freiner la propagation de la COVID-19. La région passera donc dans ce palier à compter de vendredi 0 h 01.

Ottawa avait été placée dans le palier rouge à la fin décembre 2020 et était retournée en zone orange le 16 février dernier, au plaisir des entrepreneurs et commerçants qui pouvaient accueillir à nouveau plus de clients.

En consultation avec le médecin hygiéniste en chef, le gouvernement de l'Ontario place la Circonscription sanitaire d'Ottawa dans le "palier rouge — contrôler" [...], écrit l’équipe de la ministre de la Santé, Christine Elliott, dans un communiqué, jeudi matin. La décision a été prise à la demande du médecin hygiéniste local en raison des tendances préoccupantes des indicateurs de la santé publique dans la région.

Notre gouvernement passe immédiatement à l'action pour contenir la COVID-19 et protéger les particuliers, les familles et les travailleurs en haussant les mesures de santé publique à Ottawa, écrit la ministre Elliott.

Dans le contexte du resserrement des restrictions, le maire d'Ottawa Jim Watson a affirmé sur Twitter vouloir précipiter l'ouverture des terrasses pour accommoder les propriétaires de restaurants et leurs clients.

Tout restaurant/commerce qui avait une terrasse l’été dernier ou cet hiver peut aller de l’avant dès aujourd’hui avec le même plan, écrit le maire Watson sur Twitter, jeudi.

Si le changement de palier d'alerte est effectué, c'est en raison de la détérioration des tendances des indicateurs clés de la santé dans la région. La Dre Vera Etches, médecin hygiéniste de Santé publique Ottawa (SPO) avait évoqué la possibilité que la région passe à nouveau en zone rouge en raison de cette tendance.

Les autorités de santé avaient signalé mercredi 61 nouvelles infections au coronavirus et 605 cas actifs dans la ville. Un nouveau décès a aussi été confirmé, ce qui porte à 450 le nombre de victimes de la COVID-19.

Principales restrictions en vigueur :

  • Limitez les contacts étroits à votre ménage (les personnes avec lesquelles vous vivez) et restez à au moins 2 mètres de distance de toutes les autres personnes

  • Ne visitez pas d’autres ménages et n’autorisez pas les visites à votre domicile

  • Limite de 5 personnes à l'intérieur et de 25 personnes à l'extérieur pour les rassemblements privés et publics

  • Services religieux, mariages et funérailles :

    • À l’intérieur : 30 % de la capacité

    • À l’extérieur : 100 personnes

  • Maximum de 10 clients à l'intérieur des bars et des restaurants

  • 4 personnes par table

  • Fermeture des salles à manger dans les centres commerciaux

  • Fermeture des cinémas et des salles de spectacles

  • Limite de 10 personnes à l'intérieur et de 25 personnes à l'extérieur pour les salles de sports et les gyms

  • Interdiction de la pratique des sports d'équipe, sauf pour l'entraînement

  • Limites de capacité :

    • supermarchés et autres magasins qui vendent principalement des produits d’épicerie, dépanneurs, pharmacies et les commerces de cannabis : 75 % de leur capacité

    • tous les autres magasins de détail (y compris les magasins à prix réduits et les grandes surfaces, les magasins d’alcool, les quincailleries, les centres de jardinage) : 50 % de leur capacité

  • Livraison sur le trottoir autorisée, y compris pour les commerces de cannabis

  • Les salles d’essayage ne doivent pas être adjacentes

Selon le gouvernement de l’Ontario, entre le 10 et le 15 mars 2021, le taux de cas à Ottawa a crû de 24,8 à 46,8 cas par 100 000 habitants.

Si l’on se fie aux barèmes imposés par la province, les régions qui affichent un taux de 40 cas et plus pour 100 000 habitants et un taux de positivité de plus de 2,5 % doivent être encadrées par des mesures de zone rouge.

Concert extérieur reporté

Par ailleurs, le concert extérieur du 27 mars prochain au parc Lansdowne est reporté à une date ultérieure, confirment les organisateurs.

Ce spectacle devait se tenir devant une centaine de personnes qui auraient entre autres dû présenter, en plus de leur billet, un résultat négatif à un test rapide de l'antigène COVID-19 effectué dans les 48 heures précédant la prestation. La date de la reprise de l'événement sera annoncée dès que la situation le permettra.

Du côté de la communauté d’affaires, ce changement de couleur représente encore un nouveau coup dur.

En entrevue à l’émission Les matins d’ici, Lise Sarazin, directrice générale du Regroupement des gens d’affaires de la capitale nationale, a rappelé les difficultés que devront vivre les entrepreneurs, alors que les restrictions se resserrent.

C’est le jeu du yoyo. Je laisse tomber mes employés, ils retournent sur l’assurance chômage. Ils demeurent en attente de savoir quand ils pourront revenir travailler et il y a aussi tout le gaspillage de la marchandise alimentaire. Ça fait partie des frais et des coûts additionnels pour les entrepreneurs, dit Mme Sarazin.

Le Ottawa Board of Trade (OBoT), la Coalition d'Ottawa pour l'amélioration des affaires Areas (OCOBIA) et le Regroupement des gens d'affaires de la capitale nationale (RGA) ont décidé d’envoyer une lettre conjointe au Premier ministre Doug Ford demandant une révision de certaines mesures comme l'établissement d’un pourcentage de clients selon la superficie du commerce plutôt que d’imposer une limite de 10 clients.

Notre demande immédiate, alors qu'Ottawa entre dans la zone rouge, est de passer des plafonds stricts sur le pourcentage de capacité dans les zones de service pour toutes les entreprises, quel que soit le secteur. Cela soutient le mandat de la distanciation physique., peut-on lire dans la lettre.

Les résidents voient d'un bon œil la décision

Si les résidents d'Ottawa sont conscients que ce retour en zone rouge aura un impact négatif sur les entreprises, la majorité de ceux rencontrés par ICI Ottawa-Gatineau, jeudi, accueille favorablement la décision de la santé publique.

Je ne suis pas trop favorable aux zones rouges parce que moi, je fais attention, je ne sors pas, j'essaie d’avoir moins de contact avec le monde dehors, soutient Parline Résano. Malgré cela, je pense que c’est une bonne chose pour qu’on avance, qu’on ait plus ce virus, qu’on fasse attention. Si tout est fermé, on ne peut plus rien faire, donc, c’est une bonne chose.

Je suis d'accord, on veut combattre ça, soutient Anthony Mach. Tant que les garderies et les écoles restent ouvertes, c’est ça qui m’intéresse le plus. On doit réduire les cas de COVID-19.

D'autres, comme Marc Junior Présumé croit que ça fait beaucoup trop longtemps que ça dure.

Je ne suis pas contre, il faut resserrer les règles. Le problème, c’est quand ça va un peu mieux, on lâche les règles, on abandonne tout et quand ça recommence, on dit qu'on va retourner en confinement, soutient M. Présumé.

Je pense que quand on sert les règles, et que la situation commence à s'améliorer, mieux vaut qu'on garde ça comme ça. Mieux qu’on ferme tout, que personne ne bouge, pendant deux ou trois semaines et qu'après, on contrôle la situation, y’a plus de cas et on retourne à une vie normale. Si le gouvernement veut résoudre le problème, il faut que ce soit une bonne fois pour toutes, conclut-il.

Une femme chaudement habillée accorde une entrevue à l'extérieur.

Chantal Lamarche, préfète de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau, en Outaouais

Photo : Radio-Canada

La préfète de la MRC de La Vallée-de-la-Gatineau, Chantal Lamarche, juge la situation inquiétante et invite les résidents d'Ottawa qui viendraient sur son territoire à respecter les règles sanitaires.

Ce n'est pas interdit de venir du côté de l'Outaouais, c'est juste non recommandé, donc je n'ai pas de contrôle. La Sûreté du Québec va appliquer les restrictions sur les rassemblements et on demande aux gens de bien suivre les consignes. Nous avons très peu de cas dans la MRC, je ne veux pas retourner en zone rouge.

Avec les informations de Jérémie Bergeron, Gabriel Le Marquand Perreault et de Frédéric Pepin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !