•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Travail-famille : des députées du N.-B. réclament une modernisation des règles

Isabelle Thériault prononce une allocution à l'Assemblée législative.

Les libéraux, dont la députée de Caraquet, Isabelle Thériault, souhaitent qu'un comité se penche sur la conciliation famille-travail à l'Assemblée législative et recommande des solutions d'ici trois mois. Le premier ministre Blaine Higgs estime que des changements pourraient être adoptés d'ici l'automne.

Photo : Assemblée législative du Nouveau-Brunswick

Radio-Canada

Des députées des différents partis politiques au Nouveau-Brunswick plaident pour un changement de procédure pour mieux répondre aux besoins des jeunes parents, et en particulier des femmes.

On souhaite avoir moins de barrières pour que les femmes et les parents puissent se présenter en politique, affirme la députée libérale de Caraquet, Isabelle Thériault.

La députée de Memramcook-Tantramar du Parti vert, Megan Mitton, donnera naissance à son deuxième enfant en juin.

Il y a une date limite pour quelques-uns de ces changements parce que je vais avoir un bébé en juin, alors il faut changer quelque chose là, dit-elle.

Megan Mitton interviewée.

La députée de Memramcook-Tantramar du Parti Vert, Megan Mitton, souhaite que des changements soient adoptés avant qu'elle donne naissance à son second bébé en juin.

Photo : Radio-Canada

On a besoin d'assouplir les mesures, on a besoin qu'une femme enceinte par exemple puisse au début de sa maternité, une fois qu'elle a accouché, être capable, peut-être, de pouvoir voter de chez elle lorsqu'elle ne peut pas se rendre ici à l'Assemblée législative, propose Isabelle Thériault.

Les libéraux souhaitent qu'un comité se penche sur la question et recommande des solutions d'ici trois mois.

Je pense à un calendrier établi à l'avance pour nous permettre de bien planifier. On pourrait aussi penser à siéger de façon virtuelle lors de situations exceptionnelles. On peut penser à des congés parentaux aussi comme bien d'autres endroits ont, explique Isabelle Thériault.

Il pourrait aussi être question d'installer des tables à langer, une garderie, ou de permettre d'emmener un bébé à l'Assemblée.

La ministre responsable de l'Égalité des femmes, Tammy Scott-Wallace, reconnaît qu'il existe beaucoup de barrières, particulièrement pour les femmes qui veulent se lancer en politique.

Tammy Scott-Wallace interviewée.

Les barrières à une carrière politique touchent particulièrement les femmes, souligne la ministre responsable de l'Égalité des femmes au Nouveau-Brunswick, Tammy Scott-Wallace.

Photo : Radio-Canada

Le premier ministre Blaine Higgs croit que le gouvernement peut agir rapidement, une fois les recommandations formulées. Il estime que des mesures pourraient être adoptées dès l'automne.

Megan Mitton souhaite que sa grossesse et son accouchement ne l'empêchent pas de poursuivre son travail législatif. Il faut que l'Assemblée représente la population du Nouveau-Brunswick, et en ce moment ce n'est pas le cas, souligne-t-elle.

D’après un reportage de Michel Corriveau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !