•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Rouge et Or renonce à son projet de tournoi de football printanier

Thomas Bolduc lance le ballon

Les joueurs du Rouge et Or devront au moins attendre à la fin de l'été prochain pour jouer un match à nouveau.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Le Rouge et Or abandonne son projet d'accueillir un tournoi printanier opposant les meilleures équipes de football universitaire au pays, au PEPS, en mai.

Le projet sur lequel travaillait Glen Constantin depuis la fin de l’été avait franchi plusieurs étapes. Cinq équipes, dont les Carabins de l’Université de Montréal, avaient initialement accepté l’invitation du Rouge et Or pour le tournoi qui se serait déroulé du 6 au 16 mai.

C’est très décevant, mais on savait qu’il y avait des possibilités que ça accroche au niveau de la santé publique ici et dans les autres provinces. C’était ambitieux comme projet, mais il fallait s’accrocher à quelque chose pour nos joueurs, a expliqué l’entraîneur-chef du Rouge et Or.

Même en créant un environnement contrôlé, une bulle — la présence de 450 étudiants-athlètes de quatre provinces différentes et leur éventuel retour dans leur ville respective — s’est avérée trop complexe pour les instances de santé publique. Les Marauders de McMaster s'étaient d’ailleurs retirés du tournoi, vendredi, et la présence des Dinos de Calgary devenait elle aussi incertaine.

Ultimement, l’état actuel de la pandémie de permettait pas la tenue d’un pareil événement, même sans spectateur, s’est résigné le président de l’équipe de football du Rouge et Or, Jacques Tanguay. Ce dernier note toutefois que le tournoi était réalisable, autant financièrement que logistiquement.

Un concept qui pourrait germer

Le travail était fait. Le comité organisateur composé de plusieurs anciens joueurs de l’équipe a travaillé extrêmement fort et bien. Les neuf matchs auraient été présentés à la télévision. J’espère que dans le futur on pourra reprendre cet événement parce que ça aurait été fantastique, a pointé l’homme d’affaires.

Un point de vue partagé par Glen Constantin qui a toutefois rappelé qu’il avait obtenu une permission spéciale d’U Sports pour organiser des matchs en mai, cette année.

Glen Constantin en entrevue

Glen Constantin ne ferme pas la porte à l'organisation d'un tournoi printanier dans le futur.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

On pourrait revenir à la charge avec ça plus tard. Ça pourrait être l’équivalent d’une ligue des champions au soccer, une sorte de tournoi à chaque deux ans pour les meilleures équipes de chaque division.

S’il n’avait pas encore eu l’occasion de s’adresser à son équipe, mercredi, l’entraîneur-chef ne s’inquiétait pas outre mesure pour le moral des troupes, les annonces des dernières semaines ayant donné un regain de motivation.

Un camp en mai dans une « bulle »?

Les gars peuvent s’entraîner ensemble, peuvent se voir. On pense pouvoir faire des entraînements de football en tant que tel en groupe de huit à partir du 29 mars.

Puis le calendrier de vaccination devancé au Québec est de bon augure pour la tenue de la saison automnale. D’ici là, Constantin songe à proposer un nouveau scénario d’environnement contrôlé uniquement pour ses joueurs, début mai, pour la tenir d’un camp de printemps.

C’est qu’au début de la saison prochaine, plus d’un an et demi après le dernier match du Rouge et Or, de nouveaux visages composeront près de la moitié de la formation.

Ce qui est épeurant en ce moment c’est qu’on commence le recrutement pour 2022 de joueurs qu’on n'a encore jamais vu jouer au collégial. On les a vu jouer au secondaire, conclut Constantin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !