•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des experts préconisent la vaccination à domicile pour les personnes âgées

Une aînée regarde par la fenêtre.

La vaccination à domicile serait une stratégie mieux adaptée et plus respectueuse de la situation des personnes âgées vulnérables, selon le rapport.

Photo : Radio-Canada

La Presse canadienne

Un récent rapport rédigé par des experts qui conseillent le gouvernement recommande d'acheminer les vaccins contre la COVID-19 directement aux habitations où résident d'importantes populations de personnes âgées.

Cette approche devrait également permettre aux personnes âgées de vieillir chez elles avec dignité et selon leur choix, ont fait valoir les experts.

Les chercheurs de la table consultative scientifique de l'Ontario ont étudié les cas de COVID--19 des communautés de retraités qui seraient d'origine spontanée, à Toronto, dans les secteurs où plus de 30 % des résidents sont âgés de 65 ans et plus.

Ils ont repéré 489 immeubles de ce type, dont 256 dans les quartiers où la propagation de la COVID-19 est le plus élevée.

La distribution de vaccins directement à domicile permettrait ainsi de protéger les personnes les plus susceptibles d'être hospitalisées ou de mourir de la  COVID-19, selon les experts.

Une telle approche est adaptée aux personnes âgées, car elle est moins compliquée et moins exigeante physiquement pour les personnes fragiles ou confinées à domicile, qui pourraient sinon avoir de la difficulté à prendre rendez-vous, à se rendre aux centres de vaccination de masse et à y faire la queue, indique le rapport.

Porte-à-porte

Les chercheurs concluent que cette stratégie permettrait de lever les obstacles potentiels à la prise de rendez-vous en ligne chez les personnes qui ne parlent pas couramment l'anglais ou le français et qui ne maîtrisent pas l'informatique.

L’approche, plus inclusive et mieux adaptée, pourrait être appliquée par la suite à d'autres municipalités de l'Ontario, notent également les experts.

Le groupe de chercheurs a suggéré une vaccination en faisant du porte-à-porte en collaboration avec des équipes paramédicales communautaires pour mener l'opération.

Les résidents d'immeubles entiers devraient être vaccinés ainsi dans la mesure où différentes générations s’y côtoient et interagissent dans les espaces communs, défend l'analyse.

Ce rapport est dévoilé au moment où la Ville de Toronto ouvre trois cliniques de vaccination de masse qui accueilleront le public sept jours sur sept, de 11 h à 20 h.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !