•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La zone rouge se confirme à Ottawa, en Outaouais la situation reste fragile

Des gens assis à une terrasse se font servir leurs commandes.

Les terrasses des restaurants devront accueillir moins de dix personnes si Ottawa passe au rouge.

Photo : Radio-Canada / Hugo Bélanger

Radio-Canada

La tendance au rouge se maintient à Ottawa, alors que le dernier bilan des autorités de santé de la ville confirme 61 nouveaux cas et un décès de plus liés à la COVID-19 dans la capitale fédérale. En Outaouais, la propagation du virus reste stable avec 22 nouvelles infections rapportées mercredi, mais la situation épidémiologique se fragilise sur tous les plans, expliquent les autorités de santé publique.

Le passage au palier d’alerte rouge, prédit pour la semaine prochaine, semble se confirmer à Ottawa si l’on se fie au dernier rapport de Santé publique Ottawa (SPO).

Les autorités de santé rapportent, mercredi, 61 nouvelles infections au coronavirus et 605 cas actifs dans la ville. Un nouveau décès a aussi été confirmé, ce qui porte à 450 le nombre de victimes de la COVID-19.

Depuis le début de la pandémie, 15 757 personnes ont été affectées par le virus et 14 702 d'entre elles se sont rétablies.

Actuellement, 18 personnes sont hospitalisées, dont 5 sont aux soins intensifs.

Alors que les commerçants et les propriétaires de cinémas redoutent le passage au palier rouge, cette tendance semble se renforcer de jour en jour. Le nombre de cas par tranche de 100 000 habitants pour les sept derniers jours se chiffre à 48,8 et le taux de positivité atteint 2,7 % dans la capitale fédérale.

Si l’on se fie aux barèmes imposés par la province, les régions qui affichent un taux de 40 cas et plus pour 100 000 habitants et un taux de positivité de plus de 2,5 % doivent être encadrées par des mesures de zone rouge.

Rappelons qu'en Ontario le palier d’alerte rouge signifie que seulement dix personnes sont autorisées à entrer dans un restaurant et que les cinémas et les centres des arts de la scène doivent fermer de nouveau.

Situation fragile en Outaouais

En Outaouais, les autorités de santé régionale signalent 22 nouveaux cas et aucun décès ce mercredi. Après une fin de semaine à la hausse, le nombre d'infections est resté sous la barre des 25 cas depuis lundi.

Pourtant, en point de presse mercredi, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais a mis en garde la population.

La situation épidémiologique se fragilise sur tous les plans, selon les experts, notamment en raison de la présence de variants qui sont en train de s'installer dans la région.

Le CISSS de l'Outaouais envisage même un retour à des mesures plus strictes dans les prochaines semaines si aucune amélioration n'est constatée.

On considère que la situation épidémiologique est assez fragile dans la région avec la présence de variants. Nous devons redoubler d’efforts pour empêcher la transmission du virus dans la communauté. C’est essentiel à ce stade-ci, a souligné la Dre Brigitte Pinard, directrice de la santé publique par intérim, en point de presse, mercredi. On n'en est pas encore là [en zone rouge], mais il faut faire tous les efforts pour essayer de stabiliser la situation. [...] Si la tendance se maintient en termes d'augmentation dans les prochaines semaines, ça pourrait nécessiter des mesures additionnelles. Ce n'est pas ce qu'on souhaite.

Depuis le début de la pandémie, 6 692 personnes ont été déclarées positives à la COVID-19 dans la région. Parmi celles-ci, 167 ont perdu la vie.

Actuellement, neuf personnes luttent contre le virus à l’unité COVID-19 de l’Hôpital de Hull, dont une est aux soins intensifs.

Une éclosion a présentement lieu aux Résidences de la Gappe, où cinq résidents de la phase 1 ont reçu un diagnostic de COVID-19, selon le bilan le plus récent de la santé publique du Québec.

L'est ontarien franchit la barre des 3000 cas

Dans l'est ontarien, les autorités de santé publique rapportent 22 nouveaux cas mercredi. Il s'agit d'une hausse conséquente pour une seule journée.

Aucun décès supplémentaire n'est à déplorer, mais 2 personnes de plus sont hospitalisées pour un total de 20, dont 4 sont aux soins intensifs.

Depuis le début de la pandémie, l'est ontarien a enregistré 3019 cas, dont 181 sont toujours actifs. Neuf éclosions sont en cours dans la région, selon le plus récent bilan du Bureau de santé de l'est de l'Ontario (BSEO).

Le médecin hygiéniste du BSEO, le Dr Paul Roumeliotis, a indiqué, mercredi, en entrevue à ICI Ottawa-Gatineau, que la région se trouve à la limite d'un retour en zone rouge.

On a parlé hier [mardi] avec le médecin hygiéniste [en chef de l’Ontario] et on est sur la limite. On va attendre quelques jours. Le 12 mars, avec les données que le ministère [de la Santé] avait, on était dans le rouge juste avec la moyenne mobile sur sept jours. Mais avec [des indicateurs] comme le pourcentage de positivité et de reproduction, on était dans l’orange. Par contre, 30 % de nos cas actifs sont des variants actuellement. (...) On a été poussé vers le rouge par Cornwall, où on a eu beaucoup de cas dus à une éclosion. Donc, c’est un peu différent, car on peut l’expliquer. (...) La décision va être prise vendredi.

Avec les informations de Denis Babin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !