•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Furey nie avoir caché les prévisions qui l’ont convaincu de tenir des élections

Andrew Furey.

« Toutes les données que nous avons utilisées pour déclencher les élections sont accessibles au public », dit le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Andrew Furey.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Andrew Furey, nie avoir caché au public les données qui l’ont convaincu de tenir des élections avant la vaccination du grand public.

Depuis des semaines, l’opposition tente sans succès de mettre les mains sur les modèles probabilistes sur la COVID-19 cités par le chef libéral pour justifier le déclenchement des élections en pleine pandémie.

Le chef libéral s’est défendu, mercredi, lors de sa première sortie dans les médias cette semaine, en affirmant que toutes les données que nous avons utilisées pour déclencher les élections sont accessibles au public.

C’est de l’information sur le site web du gouvernement fédéral. Nous publions chaque jour des informations sur les nouveaux cas dans la province. Ce sont toutes des données publiques, a indiqué Andrew Furey.

Je ne contrôle pas le système d’accès à l’information

Radio-Canada a essayé d’obtenir ces prévisions scientifiques, mais notre demande d’accès à l’information a été refusée par le gouvernement provincial. Le ministère de la Santé et des Services communautaires affirme que les données constituent des renseignements confidentiels du cabinet. M. Furey affirme qu’il n’a joué aucun rôle dans cette décision.

Je ne contrôle pas le système d’accès à l’information et je ne devrais pas le contrôler, ajoute-t-il. Je pense que le public s’attend à ce que le cabinet et les comités du cabinet discutent de nos préparations face à la COVID-19.

Le Dr Proton Rahman, un scientifique-praticien qui a déjà préparé des modèles scientifiques sur la propagation du virus pour le gouvernement provincial, a affirmé mercredi qu’il n’a pas préparé des prévisions pour le premier ministre avant le déclenchement des élections.

Le Dr Rahman indique qu’à l’époque, la province n’avait pas signalé assez de cas pour élaborer des modèles fiables. Il ajoute que personne n’aurait pu prévoir une éclosion massive pendant la campagne.

Devant l’absence de prévisions sur Terre-Neuve-et-Labrador, Andrew Furey dit avoir consulté des données du gouvernement fédéral sur les éclosions en Ontario et en Colombie-Britannique. En interprétant ces informations, il avait lui-même préparé trois scénarios, dont le pire prévoyait entre 20 et 30 cas pendant la campagne électorale.

Nous avons dû extrapoler à partir des expériences ailleurs, a-t-il affirmé.

Crosbie n'est pas convaincu

Malgré les explications d'Andrew Furey, le chef du Parti progressiste-conservateur, Ches Crosbie, accuse toujours le premier ministre de déclencher les élections pour des raisons politiques, au lieu de sanitaires.

Il croit que les libéraux voulaient tenir un scrutin en février à cause des résultats des sondages et pour éviter de faire campagne après la publication d’un rapport sur la restructuration des finances publiques.

Le reste du pays gérait déjà une deuxième vague de la COVID-19, mais le premier ministre n’a pas hésité à déclencher les élections, affirme M. Crosbie.

Les propos du premier ministre sur l’accès aux données sont troublants alors que la demande d’accès à l’information de Radio-Canada montre que les renseignements du cabinet existent, mais n’ont pas été divulgués, croit-il.

M. Furey a dit à plusieurs reprises que personne n'aurait pu prévoir l'éclosion du variant B117 qui a frappé dans la région de Saint-Jean et qui a mené à l’annulation du vote en personne. Le vote par correspondance, qui a été prolongé à plusieurs reprises, est toujours en cours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !