•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination : la prise de rendez-vous offerte en ligne

Le vaccin d'AstraZeneca-Oxford ne sera pas donné aux plus de 65 ans, pour le moment, au Manitoba.

Un flacon du vaccin AstraZeneca-Oxford sur une table en bois.

Un flacon du vaccin AstraZeneca-Oxford

Photo : Radio-Canada / Jeff Stapleton

Alexia Bille

Les Manitobains peuvent prendre des rendez-vous en ligne pour se faire vacciner à compter d'aujourd'hui mercredi, ont annoncé les autorités sanitaires responsables du programme de vaccination du Manitoba.

Le système permettra uniquement de prendre rendez-vous dans l’une des quatre supercliniques de la province. Il faut aussi avoir une carte d’assurance maladie du Manitoba ainsi qu’une adresse courriel valide. La centrale de réservation téléphonique demeure accessible.

Par ailleurs, à compter de mercredi, les personnes de plus de 73 ans sont admissibles à la vaccination, et du côté des membres des Premières Nations, l’âge minimal passe à 53 ans.

Nous avons baissé l’âge d’admissibilité au vaccin tous les jours cette semaine, souligne la médecin en chef du ministère de la Santé et des Aînés et membre du groupe de travail du Manitoba sur la campagne de vaccination contre la COVID-19, la Dre Joss Reimer.

Alors que l’approvisionnement augmente, nous pouvons augmenter l’admissibilité, résume-t-elle.

Le vaccin AstraZeneca est sécuritaire, martèle la Dre Reimer

La Dre Reimer tient à souligner que tous les vaccins utilisés au Manitoba, y compris celui d’AstraZeneca, sont sécuritaires.

L'administratrice en chef de la santé publique du Canada, Theresa Tam, a déclaré qu'il n'y a pas de preuves suggérant que le vaccin provoque des effets indésirables, bien que certains pays européens aient suspendu son utilisation en raison de caillots sanguins.

Le vaccin AstraZeneca en Europe n’est pas le même lot que le nôtre. Et, de plus, ayant regardé moi-même les données, il n’y a aucune indication que les réactions en Europe sont dues au vaccin, affirme la Dre Reimer, soulignant qu’au Royaume-Uni, où le vaccin AstraZeneca est très utilisé, il n’y a aucune augmentation de caillots sanguins.

Au Canada, le Comité consultatif national de l'immunisation indique désormais que le vaccin d'AstraZeneca-Oxford est recommandé aux personnes de 65 ans et plus ainsi qu'aux jeunes adultes.

Le Manitoba n'a jusqu'à présent alloué le vaccin AstraZeneca-Oxford qu'aux personnes de moins de 65 ans avec certaines maladies qui les disposent aux conséquences graves de la COVID-19.

Les 18 000 doses reçues au Manitoba vont à 200 pharmacies et des cabinets de médecins, qui s’occupent de la distribution. Environ 1500 doses ont été administrées, en date de mardi.

La Dre Reimer indique qu’en raison de la quantité limitée de ce vaccin, les critères d’admissibilité ne changeront pas, malgré la recommandation du comité fédéral.

14 000 doses du vaccin de Pfizer-BioNTech livrées cette semaine

Le groupe de travail sur la vaccination a également fait le point sur les stocks de vaccin disponibles dans la province.

Après l’annonce du report des secondes doses, la santé publique a décidé d’utiliser les doses de vaccin qui étaient mises de côté pour permettre les secondes injections.

Les équipes demeurent prudentes et conservent une petite partie des doses de l’inventaire, afin de pouvoir continuer à assurer les rendez-vous en cas de nouveaux délais dans la livraison.

Cette semaine, près de 14 000 doses du vaccin de Pfizer-BioNTech seront livrées au Manitoba. Elles seront utilisées dans les supercliniques et par les équipes d’immunisation mobiles entre le 24 et le 27 mars, selon les prévisions de la province.

De plus, deux livraisons du vaccin de Moderna sont attendues la semaine prochaine.

La superclinique de Morden, elle, ouvrira la semaine prochaine, et celle du Centre des congrès RBC, à Winnipeg, sera agrandie.

Le Manitoba veut inciter les gens à se faire vacciner

Le Manitoba lance également une campagne de communication pour encourager les résidents de la province à se faire vacciner.

Une consultation de la province a révélé qu'environ 80 % des Manitobains ont déjà reçu le vaccin ou sont susceptibles de le recevoir, tandis que 9 % sont considérés comme sceptiques à l'égard du vaccin et 10 % comme totalement opposés à la vaccination.

Dans le cadre de cette campagne, baptisée #ProtectMB, les gens pourront s'inscrire pour recevoir des notifications qui les préviendront lorsqu’ils seront admissibles à la vaccination.

La Dre Reimer note que pour certains Manitobains, le plus grand défi lié à la vaccination sera de s'absenter du travail pour se rendre à un rendez-vous. Ainsi, la province se penche sur la possibilité d’offrir des vaccinations dans certains lieux particulièrement susceptibles aux éclosions, tels que les usines de transformation alimentaire.

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !