•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Nouveau-Brunswick souhaite l'ouverture de la bulle « maritime » le 19 avril

Des files de voitures sur une autoroute dans les deux directions.

La frontière entre la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick a ouvert pour la première fois le 3 juillet.

Photo : CBC / Brett Ruskin

Radio-Canada

Selon ce que Radio-Canada a appris, une bulle qui inclut les provinces maritimes, soit le Nouveau-Brunswick, l’Île-du-Prince-Édouard et la Nouvelle-Écosse, pourrait rouvrir le 19 avril.

Dans une déclaration écrite, la directrice du cabinet du bureau du premier ministre du Nouveau-Brunswick, Nicolle Carlin, a indiqué ne pas être en mesure de confirmer une date pour une possible réouverture de la bulle atlantique.

Mais une source gouvernementale a indiqué à Radio-Canada que le Nouveau-Brunswick serait disposé à ouvrir ses frontières avec les autres provinces maritimes le 19 avril.

Le Conseil des premiers ministres de l’Atlantique se réunit ce soir de façon virtuelle. La gestion des frontières sera au cœur des discussions. Peu importe la décision prise, elle devra être approuvée au Nouveau-Brunswick par le comité multipartite du Cabinet sur la COVID-19.

Terre-Neuve-et-Labrador reste exclue

La réouverture partielle de la bulle atlantique est envisagée pour après Pâques, mais Terre-Neuve-et-Labrador resterait exclue pour le moment.

Cette province a connu une flambée de cas due à des variants du coronavirus. Au plus fort de la crise, le 20 février, la province recensait 434 cas actifs, un nombre qui a grandement diminué depuis. Mercredi, il y avait 36 cas actifs dans cette province.

Mais c’est trop pour les autres premiers ministres, qui espèrent s’entendre ce soir sur les conditions nécessaires afin d'ouvrir les frontières à la circulation entre les citoyens.

Mercredi lors d'une conférence de presse, le premier ministre Andrew Furey a dit souhaiter que l'inclusion de sa province dans la bulle atlantique reste sur la table lors des discussions du Conseil des premiers ministres de l’Atlantique.

Nos cas diminuent et le taux de positivité de nos cas est plus bas que certaines des autres provinces de la région atlantique. J'ai bon espoir, qu'avec nos responsables de la santé publique, que nous pourront nous diriger vers une bulle atlantique, a indiqué M. Furey, en ajoutant qu'il souhaite que sa province joigne la bulle en même temps que les autres.

La médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, Jennifer Russell, a indiqué en entrevue à l’émission La matinale que les épidémiologistes des quatre provinces vont formuler des recommandations sur les paramètres entourant une ouverture de la bulle atlantique.

On va vraiment surveiller ce qui se passe dans les quatre provinces avec l’objectif de faire quelque chose, si on le fait, en toute sécurité en sachant que les variants sont là, a-t-elle avancé.

La question de l’ouverture des frontières avec le Québec sera discutée plus tard, selon le premier ministre Blaine Higgs, qui a déjà avancé qu’une ouverture des frontières avec le reste du Canada pourrait se faire plusieurs mois après l’ouverture de la bulle atlantique.

Avec les informations de Nicolas Steinbach

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !