•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les exigences de la LHJMQ rattrapent la Ville de Baie-Comeau

Le vieux panneau indicateur du Drakkar trône toujours en haut du Centre Henry-Leonard.

Le Drakkar est propriété de la Ville de Baie-Comeau (archives).

Photo : Radio-Canada / Marlène Joseph-Blais

Radio-Canada

La Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) demande à la Ville de Baie-Comeau de modifier le système d’éclairage et les bandes de la patinoire du Centre Henry Leonard, qui ne conviendraient pas à ses exigences.

La LHJMQ demande que les patinoires où s’affrontent les clubs de hockey junior majeur aient des bandes sécuritaires plus flexibles autour de la glace. Ce type de bande pourrait aider à prévenir les blessures chez les joueurs.

Pour répondre à cette exigence, la Ville de Baie-Comeau compte attribuer un contrat à une firme d'ingénierie qui va évaluer les différentes options pour changer les bandes de la patinoire principale du Centre Henry Leonard.

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, estime que l’opération pourrait être plus complexe qu’elle ne le paraît, en raison de la disposition des bandes actuelles.

Yves Montigny, maire de Baie-Comeau en conférence de presse.

Yves Montigny, maire de Baie-Comeau.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Il faut regarder tout notre aménagement de notre aréna, parce qu’actuellement la bande est très solide et elle est accotée sur une structure de béton. Alors il y a des analyses qui doivent être faites et le premier contrat qu'on a attribué, c'est à une firme d'ingénierie pour être capable d'évaluer comment on va faire tout ça, expliquait M. Montigny lors du dernier conseil municipal de Baie-Comeau.

Un éclairage neuf

L'éclairage de l’aréna, qui vient tout juste d'être changé à la même patinoire, ne répond pas non plus aux exigences de la LHJMQ.

La Ville explique que l'éclairage pose problème au niveau de la conception et du type de luminaire qui a été utilisé, qui cause des ombres sur la glace. Le contrat initial a coûté près de 220 000 $.

Le directeur général de la Ville de Baie-Comeau, François Corriveau, indique que la Municipalité était au courant des attentes de la LHJMQ et qu'il croyait que leur système répondait à leurs besoins.

On discute en ce moment avec nos fournisseurs et avec les professionnels qui ont été engagés par la Ville pour se conformer aux exigences de la ligue. [...] On avait pourtant un devis qui devait être respecté par notre professionnel , indique M. Corriveau, qui espère que le problème sera résolu rapidement.

Avec les informations de Zoé Bellehumeur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !