•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La SSJB veut un spectacle de la Fête nationale à Montréal en 2022

Fête nationale Québec

La Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal réclame qu'un grand spectacle de la Fête nationale soit tenu dans la métropole en 2022.

Photo : Radio-Canada / Maxime Corneau

La Presse canadienne

La portée de la Fête nationale ne doit pas être atténuée à Montréal, lorsque la pandémie sera derrière nous. La Société Saint-Jean-Baptiste, qui participe annuellement à l'organisation des festivités pour la Fête nationale, le 24 juin, craint en effet que les « arrangements » pris à cause de la pandémie ne deviennent permanents.

La SSJB-M nourrit des craintes, à la suite d'une déclaration de la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy. À cause de la COVID-19, à l'été 2020, le spectacle de la Fête nationale avait été enregistré à Trois-Rivières.

En décembre dernier, la ministre avait dit à QMI vouloir reprendre cette formule, qui permettait de sortir de Montréal et de Québec.

La présidente générale de la SSJB de Montréal, Marie-Anne Alepin, assure ne pas avoir de problème avec les fêtes dans toutes les régions. C'est une belle idée. Parfait! Mais elle craint que l'importance de la fête à Montréal, plus particulièrement du traditionnel grand spectacle, y soit réduite.

Il ne faut pas retirer une fête dans une métropole où c'est si important, s'est exclamée Mme Alepin.

À Montréal, c'est là où se posent d'immenses défis actuellement, que ce soit en matière d'inclusion, d'intégration, de cohésion nationale et de protection du français. La Fête nationale, c'est justement un acte de démonstration nationale et de fierté, a-t-elle argué.

Il importe donc, à ses yeux, d'y organiser un événement rassembleur, un grand spectacle, qui serait de nouveau diffusé, comme c'était le cas avant la pandémie de la COVID-19.

En temps de pandémie, on a besoin de plus de fêtes télévisées. On n'est pas dans le retrait. C'est bien de faire une fête télévisée en région, oui c'est une belle idée. Mais il ne faut pas oublier la métropole de la langue française, a encore plaidé Mme Alepin.

Elle signale que déjà, à ce moment-ci de l'année, l'équipe travaille à planifier les festivités de l'été 2022. On sait déjà que celles de l'été 2021 seront encore perturbées par la pandémie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !