•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parcs pour chiens visés par des restrictions à Gatineau : les propriétaires se mobilisent

Un chien sans laisse attrape un Frisbee.

À l'heure actuelle, la présence de chiens sans laisse est tolérée dans quatre parcs à Gatineau.

Photo : Radio-Canada / Brian Morris

Radio-Canada

Pitou se trouve au cœur d’une petite tempête à Gatineau. Des parcs où les chiens sans laisse sont tolérés pourraient être visés par de nouvelles restrictions, alors que la loi provinciale exige que ces parcs soient clôturés.

Quatre parcs où l'on tolère que Fido coure librement ne sont pas conformes à la loi provinciale, a récemment constaté la Ville. Les règlements québécois prévoient que les chiens sans laisse sont autorisés uniquement dans les aires d'exercice canin.

Les parcs canins non conformes à Gatineau

  • Parc Lamarche (Gatineau)
  • Parc Lac-Beauchamp (Gatineau)
  • Parc de la Technologie (Hull)
  • Parc Jardins-Lavigne (Aylmer)

Gatineau compte deux aires d’exercice canin clôturées au parc Allen, dans le secteur d’Aylmer, et dans le secteur de Buckingham.

Des propriétaires se mobilisent

Redoutant que Gatineau n'interdise de détacher les chiens dans ces grands espaces, des propriétaires montrent les crocs. Plusieurs ont interpellé des élus municipaux sur la question qui a été retirée de l'ordre du jour du conseil municipal de mardi soir.

Selon le président du Club canin du secteur d’Aylmer, André Lemay, cette interdiction aurait pour effet de déplacer le problème vers d’autres terrains. En enlevant ces zones-là de circulation sans laisse, [...] ça va être nettement insuffisant pour notre population, pour la grandeur de notre territoire aussi, a-t-il fait valoir.

Pas d'amendes pour l'instant

La Ville n'aura pas le choix de se conformer au règlement provincial, fait savoir la conseillère municipale Isabelle N. Miron, mais la façon de le faire n’est pas encore déterminée. L’administration aimerait voir, par exemple, si un obstacle naturel peut être considéré comme une clôture.

Notre service juridique est déjà en train de se pencher sur ces questions-là pour voir comment faire, parce que notre objectif n’est absolument pas de priver les Gatinois de leur parc à chiens de proximité, a-t-elle détaillé.

Pour l’instant, aucune amende ne sera imposée aux propriétaires de chiens qui utilisent les quatre zones non clôturées. Quand on aura exploré toutes les solutions, s’il faut se conformer à une loi provinciale plus stricte, on le fera. [...] On va regarder ce qu’on peut faire, mais, pour le moment, pas d’inquiétude : c’est le statu quo, ajoute Mme N. Miron.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !