•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Zone orange : tous les élèves du secondaire de retour en classe à temps plein

Des élèves dans une salle de classe à Québec.

Certains élèves ont vu leurs résultats baisser quand ils devaient suivre des cours de la maison.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

Radio-Canada

Le premier ministre François Legault a officialisé, mardi, le retour en classe à temps plein des élèves du dernier cycle du secondaire dans les régions en zones orange et jaune.

Dès le 22 mars, les élèves de l'Estrie de 3e, 4e et 5e secondaire retourneront tous les jours en classe.

Le président du Syndicat de l'enseignement de l'Estrie, Richard Bergevin, est ravi de la nouvelle, puisqu'il estime que la présence à l'école signifie un meilleur rythme d'apprentissage. Certains apprentissages pourront enfin être faits. On peut penser à l'éducation physique, où c'est plus difficile la distance, ou même dans des matières comme les sciences, où les laboratoires sont plus compliqués. , explique-t-il.

Cette annonce était d'autant plus attendue qu'il n'y a en ce moment aucune éclosion de COVID-19 dans les écoles de l'Estrie. Une situation qui n'avait pas été vue souvent au cours de la dernière année, rappelle Richard Bergevin.

Cette nouvelle ravit également les élèves de l'École secondaire privée Le Salésien, à Sherbrooke. Antoine Saint-Laurent Lantagne, Hannah Désilets et Alexis Jacques ont tous très hâte de retrouver une vie sociale plus active.

Je suis content parce que l'école en présentiel, c'est plus le fun que l'école à la maison, estime Antoine Saint-Laurent Lantagne.

« Avant on avait une ou deux journées en ligne par année, pis on était genre "Yes!". Là, on est tanné, on veut vraiment être à l'école. On s'ennuie de nos amis, et c'est drôle à dire, on s'ennuie des profs! »

— Une citation de  Hannah Désilets, élève de l'école secondaire Le Salésien
Hannah Désilets parle à la caméra

Hannah Désilets fréquente l'école secondaire privée Le Salésien, à Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada

Alexis Jacques avait, quant à lui, l'occasion de se rendre quotidiennement à son école, mais il se dit heureux de retrouver un semblant de vie normale.

Je travaille à l'école, donc je vais déjà à l'école chaque jour, explique-t-il. Mais c'est sûr qu'il n'y a pas tout le monde. Ça va me faire plaisir de voir tous mes amis.

Alexis Jacques parle à la caméra

Alexis Jacques, élève de l'école secondaire privée Le Salésien, à Sherbrooke

Photo : Radio-Canada

En zone rouge, les élèves de ces niveaux continueront de fréquenter l'école une journée sur deux seulement.

Avec les informations de Brigitte Marcoux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !