•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

17 refus du vaccin d'AstraZeneca en Mauricie et au Centre-du-Québec

Le vaccin d'AstraZeneca perd de sa popularité après plusieurs cas de formation de caillots de sang suivant son administration.

Une fiole d'AstraZeneca.

Le vaccin d'AstraZeneca n'est pas le plus populaire. Mais pour l'instant, les Canadiens ne peuvent pas encore choisir le vaccin qui leur sera administré.

Photo : Getty Images / Jens Schlueter

Radio-Canada

Alors que plusieurs pays européens ont suspendu la distribution du vaccin d'AstraZeneca après des cas de formation de caillots sanguins chez des personnes vaccinées, 17 Mauriciens et Centricois ont refusé de le recevoir.

C’est ce qu’a dévoilé le président-directeur général du CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (MCQ), Gilles Hudon, au micro de Marie-Claude Julien à l’émission Toujours le matin. Il précise toutefois que ce nombre correspond à moins de 5 % des personnes vaccinées, une proportion moins élevée que ce qui a été observé ailleurs au Québec.

Gilles Hudon rappelle que nos deux paliers de gouvernement ont réitéré leur confiance envers le vaccin d’AstraZeneca. Il indique d’ailleurs que ceux qui le refusent sont priés de reprendre rendez-vous, puisqu’ils ne peuvent demander un vaccin d’une autre compagnie à moins d’une contre-indication médicale, par exemple.

Lors de l’entrevue, Gilles Hudon a également annoncé que les personnes de 65 ans et plus de la Mauricie et du Centre-du-Québec devraient pouvoir s’inscrire sur la liste de vaccination dès la semaine prochaine.

File d’attente devant la clinique vaccination

Le président-directeur général adjoint du CIUSSS MCQ a tenu à rappeler à la population l’importance de se présenter à la clinique de vaccination seulement cinq minutes avant l’heure d’un rendez-vous.

Une longue file d'attente a notamment été constatée lundi à Trois-Rivières.

Il y avait plus de 100 personnes à l’extérieur. On déplore évidemment la situation.

Une citation de :Gilles Hudon, président-directeur général adjoint du CIUSSS MCQ

Pour remédier à la situation, des infirmières ont été ajoutées au niveau de l’évaluation clinique.

Déplacement de la clinique de vaccination pour le GP3R?

Questionné sur la possibilité de déménager la clinique de vaccination, qui occupe actuellement la bâtisse industrielle utilisée l’été par le Grand Prix de Trois-Rivières, Gilles Hudon a souligné que la vaccination était une priorité nationale et québécoise. En principe, les lieux seront occupés pour vacciner la population jusqu’en octobre 2021.

Toutefois, il a précisé que si les locaux étaient requis, le CIUSSS MCQ pourrait envisager d’autres emplacements, décision qui doit être d’abord entérinée par la direction de la santé publique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !