•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 10 000 nuitées de camping déjà réservées dans le parc de la Gatineau

En moyenne les autres années, environ 3000 nuitées sont vendues la première journée.

Des tentes sur un terrain de camping.

Plusieurs résidents de la région veulent se retrouver en camping dans les prochains mois (archives).

Photo : CBC

Radio-Canada

La saison de camping dans le parc de la Gatineau connaît un départ en lion: plus de trois fois plus de nuitées qu’à l’accoutumée ont été vendues au premier jour des réservations, selon la Commission de la capitale nationale (CCN).

Les visiteurs pourront seulement camper avec les membres de leur ménage cette année, mais cela n’a pas empêché des milliers de personnes d’envahir le site web du parc lundi matin, alors que les réservations commençaient à 9 h.

Selon le gestionnaire principal des services aux visiteurs et programmes récréatifs de la CCN, Alain d’Entremont, en temps normal, 3000 nuitées sont vendues lors de la première journée des réservations. Cette année, ce chiffre a grimpé à 10 000.

La grosse différence, et c’est ce qu’on observe partout dans les lieux de plein air, [c’est que] les gens voyagent au Québec, voyagent au Canada, et se rabattent sur les parcs, a commenté M. d’Entremont.

Le site web surchargé

La ruée vers le camping a causé des défis techniques pour les personnes qui ont tenté de faire une réservation sur le site web du parc de la Gatineau, dont Sandra Beaubien, qui traverse à vélo la distance entre Ottawa et le camping du lac Philippe chaque été.

Une cycliste pose devant un lac.

Sandra Beaubien, qui se trouve au lac Meech sur cette photo, fait partie des milliers de personnes qui ont réservé des nuitées en camping dans le parc de la Gatineau lundi.

Photo :  courtoisie / Sandra Beaubien

Étant donné la forte demande l’an dernier, Mme Beaubien voulait réserver son terrain tôt cette année.

Il lui a fallu plusieurs essais avant de réussir sa réservation, a-t-elle dit après que le serveur surchargé l’ait contrainte à se tourner vers son deuxième choix pour les dates.

Heureusement, deux semaines plus tard, je pouvais avoir les sites, alors je suis très contente d’avoir pu réserver l'emplacement que je voulais, a-t-elle nuancé.

Le plus tôt sera le mieux

Des entreprises saisonnières en loisirs s’attendent à un engouement semblable cet été.

L’an dernier, nous avons été pris par surprise, s’est souvenu le propriétaire d’une entreprise de planche à pagaie de Chelsea, Jodi Bigelow.

Alors que nous étions dans l’incertitude totale à savoir comment nous allions opérer, nous avons fini par avoir un été très fructueux, a-t-il ajouté.

Jodi Bigelow s’attend à une saison semblable, étant donné le nombre élevé de commandes déjà passées pour des planches à pagaie.

Le co-propriétaire de la boutique Vélozophie, Marc-Antoine Audet, dit se préparer à une saison achalandée, mais que le matériel manque déjà.

Cet hiver, l'approvisionnement a été très limité. On n'a pas eu toutes les pièces qu'on voulait, et celles qu'on recevait, on les vendait presque aussitôt, a noté M. Audet.

Pour ceux qui souhaitent faire du plein air cette année, M. d’Entremont indique que plusieurs soirs de semaines et certains weekends populaires sont toujours disponibles pour faire du camping dans le parc de la Gatineau.

Ils partent vite cette année, comme nous le voyons actuellement, alors le plus tôt sera le mieux, souligne M. d’Entremont.

Avec les informations de Marielle Guimond et de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !