•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il faut patienter pour avoir droit à sa #vanlife

Ce fourgon Ford est transformé en véhicule récréatif par Safari Condo.

Ce fourgon Ford est transformé en véhicule récréatif par Safari Condo.

Photo : Radio-Canada

Les véhicules récréatifs et les roulottes connaissent une forte popularité grâce à la possibilité de voyager facilement avec sa bulle familiale. Mais les stocks sont de plus en plus limités. Les fabricants font face à des problèmes d'approvisionnement.

L’usine de Safari Condo à Saint-Frédéric, en Beauce, tourne à plein régime depuis la réouverture du printemps 2020 et peine à répondre à la demande. Chaque année, l’entreprise fabrique quelque 500 roulottes et convertit une centaine de fourgons en VR.

Décembre, janvier, février... Tous nos mois étaient le double de nos mois normaux des trois dernières années, explique la présidente Dominique Nadeau. C’est que la pandémie en amène plusieurs à trouver de nouveaux moyens pour s'évader.

Mme Nadeau observe une très forte croissance dans le camion, encore plus que dans la roulotte.

Le vanlife, dit-elle, est définitivement très populaire. Les gens veulent être dans leurs choses et avoir la flexibilité de partir quand ils veulent.

Les approvisionnements en matériaux, dont les coûts ne cessent de grimper, craquent de partout sur la planète en raison des manufacturiers qui ont été à l’arrêt ou au ralenti avec le coronavirus, des problèmes de transport et des changements dans les dépenses des consommateurs. Dans ce contexte, impossible pour Safari Condo d’augmenter sa production.

Des employés travaillent à la construction d'une roulotte.

Une roulotte en construction dans l'usine de Safari Condo.

Photo : Radio-Canada

La dirigeante explique par exemple que les commandes reçues de son fournisseur d’éviers de cuisine ne sont que partielles. Des roulottes restent donc dans la cour et ne peuvent être livrées en attente d’un plan B : des éviers italiens au double du prix.

Autre enjeu stratégique : les camions transformés en VR sont les mêmes que ceux utilisés pour la livraison de colis. Les services de livraison, d’UPS à Amazon, se les arrachent pour faire face à l'explosion des commandes en ligne.

Safari Condo fait principalement affaire avec des manufacturiers américains, dont Ford et General Motors. Ils ont tendance à desservir le marché américain en priorité, explique Dominique Nadeau.

Tous ces facteurs combinés poussent les délais de livraison à près de deux ans.

Il faut savoir s'adapter, être flexible et trouver des solutions, mais c’est un défi.

Une citation de :Dominique Nadeau, présidente, Safari Condo

Explosion des ventes au pays

Dans la cour des concessionnaires, les stocks apparaissent davantage limités dans les circonstances. Chez Horizon Lussier, à Marieville en Montérégie, ils sont au tiers de l’inventaire habituel.

Les manufacturiers nous disent qu'ils vont nous livrer plus ou moins 80 % de ce que nous avons en commande, affirme son propriétaire Jean-François Lussier.

Il y a ainsi moins d'offres et plus de demandes. M. Lussier s'attend à une augmentation des prix de 10 % à 15 % dans les prochaines années. Les gens veulent avoir quelque chose pour sortir et s’amuser, avance-t-il. Il y a cette sensation d’un risque de manquer de produits, comme ce qui s’est passé avec les vélos, les motoneiges et les piscines.

Ce phénomène s'observe d'un bout à l'autre du Canada, selon Shane Devenish, président de l'Association canadienne des véhicules récréatifs : Les unités n'arrivent tout simplement pas assez rapidement au Canada. Dès qu'elles arrivent ici, elles sont vendues!

Une hausse de 57 % des ventes de roulottes et de VR a été enregistrée au Canada en janvier par rapport à la même période l'année dernière.

Réservez tôt!

Une fois la prise de possession du véhicule, au tour du consommateur de faire face à un défi : celui de se trouver un terrain pour en profiter.

Le porte-parole de la Société des établissements de plein air du Québec, Simon Boivin, indique que la moitié des emplacements de camping sont déjà réservés pour l'été.

Avec un VR, on a accès à 80 % des places disponibles, souligne-t-il. À mesure que la grandeur du VR augmente, les places deviennent moins nombreuses.

Des coûts supplémentaires s'ajoutent à la facture afin d'obtenir des services pour son VR, comme les accès à l'égout, à l'eau et à l'électricité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !