•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un député ontarien tête d’affiche d'un événement anti-avortement

Le progressiste-conservateur Sam Oosterhoff.

Le progressiste-conservateur Sam Oosterhoff sera la tête d'affiche de l'événement virtuel. (Archives)

Photo : La Presse canadienne / Aaron Lynett

Radio-Canada

Le député provincial de Niagara, Sam Oosterhoff, est la tête d'affiche d'un événement anti-avortement. De plus, un groupe organisateur de l’événement a, par le passé, comparé l'avortement à l'Holocauste.

M. Oosterhoff a d’ailleurs confirmé qu’il avait toujours l'intention d'être le conférencier principal de l’événement même après avoir appris que le groupe organisateur en question avait fait un parallèle entre l’avortement et la mort de six millions de Juifs assassinés par les nazis.

M. Oosterhoff, du Parti progressiste-conservateur, est député de la circonscription de Niagara-Ouest et adjoint parlementaire au ministre de l'Éducation.

L'événement virtuel aura lieu mercredi et est organisé par des groupes anti-avortement, dont Students For Life de l'Université d'Ottawa, Carleton Life Network et Students For Life de l'Université de Waterloo, ainsi que le National Campus Life Network.

Ce dernier groupe a comparé l'avortement à l'Holocauste lorsqu'il a partagé sur Twitter, plus tôt cette année, un article provenant d'un site web anti-avortement.

La directrice des relations avec les médias du premier ministre Doug Ford, Ivana Yelich, n'a pas voulu commenter la décision du député de Niagara-Ouest de prendre la parole lors de l'événement. 

Bien que nous respections le droit de chacun d'avoir et d'exprimer ses croyances et ses opinions personnelles, rien ne devrait jamais être comparé aux actes horribles commis pendant l'Holocauste , a-t-elle déclaré. 

Le premier ministre Doug Ford et la ministre de la Santé Christine Elliott entrent dans une salle à l'Assemblée législative ontarienne.

Doug Ford a affirmé qu'il avait l'intention d'avoir une conversation avec son député. (Archives)

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Lors de son point de presse de lundi, M. Ford a déclaré que la comparaison était tout simplement fausse. Le premier ministre a également déclaré que tout le monde a le droit de croire en ce qu'il veut et qu'il n'avait pas à dicter les croyances de quiconque.

Je vais parler à Sam ce soir, a-t-il dit.

Dans une déclaration à CBC News, M. Oosterhoff a dit que rien ne devrait être comparé aux horreurs de l'Holocauste, mais qu'il prendrait quand même la parole à l'événement de mercredi.

Je ne pense pas que quiconque soit surpris de savoir que je suis pro-vie. J'ai toujours été très clair sur ma position lorsqu'il s'agit de protéger le droit à la vie, a-t-il déclaré.

En 2019, le député de la région de Niagara a promis, lors d'un rassemblement anti-avortement à Toronto, qu'il rendrait l'avortement impensable. Ce commentaire a incité M. Ford à publier une déclaration selon laquelle le gouvernement ne rouvrirait pas le débat sur l'avortement.

Sur Facebook, l'association Students For Life de l'Université d'Ottawa a appelé les jeunes de la génération Z à s'inscrire à l'événement, en précisant que M. Oosterhoff parlera de son rôle de jeune pro-vie en politique. On y souligne qu'il a été le plus jeune député provincial à être élu en Ontario, à l'âge de 19 ans.

De son côté, le National Campus Life Network affirme sur son site web se consacrer à la création d'une génération sans avortement.

Une implication condamnée

Niagara Reproductive Justice, qui milite pour une plus grande visibilité et un meilleur accès aux ressources en santé sexuelle dans la région, a déclaré par courriel condamner l'implication du député.

Des événements comme ceux-ci montrent à quel point il est important de continuer à protéger le droit d'une personne de choisir en plus de contrer la désinformation qui se propage sur les prétendus dangers moraux et médicaux de l'avortement, a déclaré un porte-parole du groupe.

« L'avortement est un soin de santé et cela ne se discute pas. »

— Une citation de  Niagara Reproductive Justice

L’opposition veut son renvoi du caucus

Les chefs de l’opposition - le Nouveau Parti démocratique (NPD) et le Parti libéral de l'Ontario - ont tous deux exigé que M. Oosterhoff soit expulsé du caucus du Parti progressiste-conservateur.

Une déclaration commune de la porte-parole du NPD de l'Ontario en matière d'éducation, Marit Stiles, et de la porte-parole en matière de questions féminines, Jill Andrew, affirme que son implication avec ce groupe haineux et dangereux est dégoûtante.

Mme Stiles a déclaré que le groupe diminue grossièrement la souffrance et le meurtre de millions de juifs dans l'Holocauste au service de ses objectifs politiques dangereux et a noté que le premier ministre n'empêchait pas son député d’y participer.

Une femme tient un micro.

La députée du NPD Jill Andrew demande que M. Oosterhoff soit expulsé du caucus conservateur. (archives)

Photo : Radio-Canada / Michael Cole/CBC News

Ces commentaires sont non seulement antifemmes, mais aussi contre toute personne, quelle que soit son identité ou son expression sexuelle, qui a besoin d'avoir accès à un avortement - lorsque les avortements sont stigmatisés, ils deviennent clandestins, ce qui peut conduire à des procédures dangereuses, a déclaré Mme Andrew dans le communiqué.

Le communiqué fait également référence à certaines publications sur les médias sociaux faites par M. Oosterhoff à l’automne 2020. Celles-ci le montraient dans un groupe d'environ 40 personnes serrées les unes contre les autres dans une salle de banquet. Personne n’y portait de masque.

La cheffe du NPD de l'Ontario, Andrea Horwath, et le chef du Parti libéral de l'Ontario, Steven Del Duca, ont tous deux exigé que M. Oosterhoff soit expulsé du caucus conservateur.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !