•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Festival franco-ontarien aura de nouveau lieu en septembre en 2021

Ariane Moffatt est debout seule sur la scène.

Ariane Moffatt en concert lors du Festival franco-ontarien 2020

Photo : Facebook/festivalfranco

Fini, le rendez-vous à la mi-juin pour le Festival franco-ontarien (FFO)? L’événement se tiendra parallèlement au Jour des Franco-Ontariens, le 25 septembre, pour une deuxième année de suite.

Le FFO, fondé en 1976, avait l’habitude de marquer le début de la ronde des événements culturels estivaux, en juin. Depuis quelque temps déjà, les organisateurs caressaient l’idée de déplacer le Festival pour qu’il coïncide avec les célébrations du 25 septembre. La première vague de la pandémie les ayant contraints de reporter à l’automne leur programmation, l’an dernier, ils ont ainsi pu tester l’expérience une première fois.

L’organisation aimerait toutefois vivre au moins un FFO sans les mesures sanitaires liées à la COVID-19 en vigueur avant d’officialiser son déménagement définitif dans le calendrier, de la mi-juin à septembre.

C’est sûr que la situation qu’on a vécue au mois de septembre 2020 n’est pas garante de ce que sera la situation dans le futur, alors qu’on aura passé la pandémie.

Une citation de :Michel-Olivier Matte, directeur général du Festival franco-ontarien

Selon M. Matte, il reste donc une évaluation à faire, vraiment dans un contexte, disons, de normalité pour la tenue d’un événement, avant de pouvoir trancher.

Il est par ailleurs encore trop tôt pour que ce dernier puisse confirmer les têtes d’affiche des soirées de 2021, mais l'organisation entend animer le parc Major’s Hill les 24 et 25 septembre prochain.

À l’heure actuelle, l’équipe du FFO élabore différents scénarios pour offrir une programmation en mode présentiel et en mode virtuel, semblable à celle de 2020.

On va espérer [qu’en] septembre 2021, la santé publique va nous permettre aussi d’augmenter le nombre de festivaliers qu’on peut accueillir. L’an dernier, on a pu accueillir 100 festivaliers seulement, mais le parc [Major's Hill] étant très très grand, on aurait pu, dans un contexte aussi sécuritaire, accueillir plus de festivaliers en conservant la distanciation, soutient Michel-Olivier Matte.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !