•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tramway : la rencontre de Régis Labeaume et de François Legault aura lieu mercredi

Le maire de Québec rencontrera le premier ministre dans le dossier du tramway.

Le maire de Québec rencontrera le premier ministre dans le dossier du tramway.

Photo : Radio-Canada

Le maire de Québec et le premier ministre François Legault confirmeront lors de cette rencontre les changements apportés au dossier du tramway. Régis Labeaume a bon espoir de pouvoir conclure une entente rapidement.

Maintenant que le maire de Québec, le ministre des Transports et la ministre responsable de la Capitale-Nationale se sont entendus sur des modifications au tracé du tramway, le premier ministre François Legault est disposé à rencontrer le maire Régis Labeaume. Selon nos informations, cette rencontre aura lieu mercredi.

L'objectif de la rencontre sera d'abord d'entériner les changements apportés au projet. La Ville de Québec renonce au tracé dans le secteur Charlesbourg au profit d'une ligne jusqu'au terminus d'Estimauville. En contrepartie, le gouvernement accepte de maintenir le tracé jusqu'à Le Gendre dans l'ouest de la Ville.

Interrogé à ce sujet avant le conseil municipal lundi, Régis Labeaume a confirmé la portion du tracé entre le pôle d'échanges Saint-Roch et Le Gendre.

« Après 12 ans de travail en passant, je pense qu'il faut le dire, parce que ça n’a jamais arrêté, je suis très optimiste. »

— Une citation de  Régis Labeaume, maire de Québec
Le maire de Québec, Régis Labeaume

Le maire de Québec, Régis Labeaume

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Toutefois, la portion jusqu'à d'Estimauville est à finaliser. Pour l'instant, le tracé envisagé est le chemin de la Canardière, 3e avenue et 4e rue. On va raffiner ça, la décision finale n’est pas prise, a-t-il précisé, soulignant que le travail pour étoffer sa proposition prendra entre 18 et 24 mois.

Être capable de designer des kilomètres comme ça [...] les gens n'ont pas idée de ce que c'est, a-t-il souligné.

Dans le secteur Chaudière, le maire de Québec s'est engagé à collaborer pour mettre en place une zone d'innovation pour attirer des familles et des personnes actives dans le secteur. Cette collaboration prendra la forme d'un partenariat municipal provincial.

Le gouvernement souhaite ainsi que les deux extrémités du tracé soient dotées d'une vocation semblable. À l'est, la CAQ et la Ville ont déjà convenu d'une requalification du secteur du littoral.

Des travaux de décontamination de terrains sont déjà en cours en vue d'accueillir de nouvelles entreprises technologiques.

Vue d'ensemble du pôle avec un tramway qui arrive au quai pendant que des autobus attendent des passagers.

Le pôle d'échange de Saint-Roch selon les lignes directrices de design du projet de Réseau de transport structurant.

Photo : Ville de Québec

Labeaume optimiste

Le maire est demeuré discret, mais il est plutôt optimiste de pouvoir arriver à une entente. Je peux vous confirmer que la volonté de conclure le dossier existe des deux côtés, que la volonté de déclencher l’appel de proposition rapidement existe également des deux cotés, que le tracé Le Genre - d'Estimauville est bien celui dont nous discutons, a-t-il dit.

La finalisation du document de 3000 pages qui sera présenté est pratiquement terminée. Si tout se passe comme prévu, j’ai très hâte de vous transmettre tous les détails de l’entente, et évidemment je ne serai pas seul, a-t-il ajouté.

Il estime que les coûts du projet demeurent inchangés.

Desservir les banlieues

Par ailleurs, le gouvernement a toujours en tête de respecter sa promesse de mettre en place un système de transport en commun qui va permettre de mieux desservir les banlieues de la Ville de Québec.

Toujours selon nos sources, le maire de Québec va consentir à déléguer le projet de desserte des banlieues au ministère des Transports. Un projet de voies réservées est à l'étude.

Le projet sera dévoilé plus tard et il sera complémentaire au tramway et au tunnel Québec-Lévis.

Au terme de cette rencontre, c'est le conseil des ministres qui donnera son feu vert au projet si tout se déroule comme prévu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !